Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique et écologique.

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > USA : Premier procès gagné par une famille contre les gaz de schiste

USA : Premier procès gagné par une famille contre les gaz de schiste

mardi 29 avril 2014

USA : PREMIER PROCÈS GAGNÉ PAR UNE FAMILLE
CONTRE LES GAZ DE SCHISTE


Article de Yves Heuillard sur DD Magazine.com

Une famille ordinaire du Texas vient de gagner son procès contre une compagnie d’exploitation des gaz de schiste accusée de pollutions ayant entraîné des années de souffrances et de maladies.

La famille Parr habite un petit ranch de moins de 20 hectares au nord-ouest de Fort Worth, au Texas. Elle se serait probablement passée d’acquérir une célébrité mondiale depuis le 23 avril 2014, date du verdict d’un long procès engagé contre Aruba et d’autres compagnies qui exploitent 63 puits de gaz de schiste autour de sa maison.
Insider Exclusive, une série documentaire diffusée par les grandes chaînes de télévisions américaines, a même fait un film de leur histoire (ci-contre sur youtube).
On ne peut s’empêcher de penser au film Erin Brockovich, seule contre tous, de Steven Soderbergh, interprêté par Julia Roberts.

Lisa Parr est une mère au foyer. En novembre 2008 elle commence à ne pas se sentir très bien, avec des maux d’estomac, des maux de tête et des troubles de la vue. Elle se soigne comme si c’était une mauvaise grippe, mais sa santé ne s’améliore pas.

Plus tard elle développe une mystérieuse éruption cutanée sur tout son corps avec des plaies ouvertes qui ne guérissent pas. Elle éprouve parfois des vertiges et des difficultés à s’orienter. Un jour ses éruptions cutanées et ses plaies sont tellement préoccupantes que les médecins des urgences l’enveloppent de poches de glace.

Sa fille, alors en première année d’école primaire, commence à avoir des saignements de nez pendant son sommeil et se réveille baignant dans son sang.

Son mari, Bob, se met lui aussi à avoir des saignements de nez, des vertiges, des problèmes neurologiques. Six médecins différents ne réussissent pas à poser un diagnostic. Puis des veaux naissent avec des malformations, et les animaux domestiques commencent eux-aussi à être malades et à mourir.
Déménager ou mourir...

En janvier 2010 les voisins de la famille Parr se plaignent également de maladies mystérieuses et font appel à un spécialiste de la qualité de l’air. Ils recommandent aux Parr de faire de même. Les tests montrent la présence dans l’air de produits toxiques formés de benzène, de toluène, d’éthylbenzène, de xylène, typiquement des produits chimiques associés à l’activité pétrolière.

Au regard de ces résultats, les médecins recommandent de déménager sauf à vouloir continuer les hospitalisations, les traitements divers, et peut-être même mourir. La famille va s’installer ailleurs de façon précaire, et porte plainte en septembre 2011 contre neuf entreprises impliquées dans l’exploitation des gaz de schistes. Ensuite l’histoire est longue, avec certaines entreprises qui optent pour la négociation et un dédommagement, d’autres dont les charges sont abandonnées, la compagnie gazière Aruba faisant figure de principale accusée dans un procès qui vient de se terminer en première instance.
Trois millions de dollars

Bob et Lisa Parr contre les géants de l’industrie gazière Résultat : près 3 millions de dollars de dédommagement grâce à l’opiniatreté de leurs avocats, dont Bradford Gilde et David Matthews. Mais les jurés n’ont pas considéré que l’entreprise condamnée avait agi en connaissance de cause, c’est à dire avec malveillance. Les craintes de Lisa concernent maintenant sa fille, qui pourrait développer des maladies bien plus tard.

Selon Bruce Baizel, représentant de l’association de défense de l’environnement Earthworks, les compagnies gazières nient tout impact de leurs activités et font tout pour empêcher ce genre d’affaire d’atteindre les tribunaux, en négociant en privé au cas par cas. Mais cette affaire montre qu’en face d’un jury impartial, les arguments des plaignants sont tout à fait recevables.

Aruba fera probablement appel, l’entreprise faisant valoir qu’il y a des dizaines d’autres exploitations de gaz de schiste dans la région, et que sa responsabilité dans les maux occasionnés à la famille Parr, n’est pas prouvée. Un "c’est pas moi, c’est l’autre" peu honorable, mais qui pourrait faire durer l’affaire encore des années et des années.. Et pendant ce temps "Frack baby, frack"...

Déménager ou mourir ...

Photo aérienne d’une région du Texas avec des milliers de puits. Photo CC Amy Youngs - Chaque point de la photo est un puits de gaz.
L’exploitation des gaz de schiste exige de faire des milliers et des milliers de puits.

Lire l’article sur DD Magazine.com avec liens vers le texte intégral des chefs d’accusation

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes