Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > Les fausses promesses du gaz de schiste polonais

Les fausses promesses du gaz de schiste polonais

dimanche 1er novembre 2015

LES FAUSSES PROMESSES DU GAZ DE SCHISTE POLONAIS

Pionnière dans l’exploration du gaz de schiste en Europe, la Pologne a surestimé ses réserves et sa capacité à les exploiter. Au bout du compte, beaucoup de vent et peu de gaz. Mais le vainqueur aux élections législatives du dimanche 25 octobre, le parti Droit et justice, soutient cette industrie.

Du cimetière de Wysin, on aperçoit la grande tour métallique marquée du logo PGNiG, la compagnie pétrolière publique polonaise. En ce mois d’octobre, ce petit village du nord de la Pologne, à quelques dizaines de kilomètres du grand port de Gdańsk, sur la Baltique, abrite le seul puits de gaz de schiste en activité dans le pays. Énorme machine qui s’enfonce dans le sol, projette de l’eau, du sable et des additifs chimiques sous grande pression à plus de cinq kilomètres de profondeur. La roche, brisée, libère le gaz qu’elle contient.

« C’est de la propagande »
« Pour les industriels, la surestimation des gisements de gaz de schiste permet de faire passer au second plan les risques liés à leur exploitation », avertissait déjà le directeur de l’Institute for Policy Research and Development de Brighton, Nafeez Mosaddeq Ahmed, en mars 2013. Pourtant, contrairement à des pays comme le Royaume-Uni ou la France, où la mobilisation a jusque-là tempéré les velléités d’exploiter le gaz de schiste, le sujet a peu mobilisé en Pologne. L’emblématique lutte de Żurawlów, dans le sud-est du pays, est restée une exception. La compagnie états-unienne Chevron, qui détenait la concession, a jeté l’éponge en février 2015 après 400 jours de combat.

Un coût économique exorbitant
Pour les opposants, le prix à payer pour ces essais risque d’être élevé. Bien que le site web de promotion du gaz de schiste de PGNiG n’en touche mot, les témoignages se succèdent depuis plusieurs années déjà sur les dégâts que peut causer ce type d’extraction.

Lire la suite de l’article sur Reporterre

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes