Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > Collectif 07 : infos, contacts ... > Forum ouvert « S’interroger, s’informer et agir face aux menaces actuelles (...) > Les formes participatives de débats et de décisions

Les formes participatives de débats et de décisions

dimanche 30 juin 2013

RAPPORT DE DISCUSSION N°8
LES FORMES PARTICIPATIVES DE DÉBATS ET DE DÉCISIONS

* Initiatrice : Laura Seguin - Initiateur : Alain Joffre
* Sujet : Les formes participatives de débats et de décisions
* Qui a participé : >20 personnes

Discussions – Éléments importants :

  • Pourquoi des outils participatifs ? Système de vote insatisfaisant, désengagements des élus et déficit de démocratie.
  • Comment intéresser les citoyens aux décisions, par exemple aux enquêtes publiques ?

Formes de débats participatifs dans le collectif

  • Les formes de débat au sein du collectif : grande écoute des uns et des autres. De nombreuses personnes avaient une expérience et des compétences préalables profitables au collectif.
  • Débat mouvant expérimenté dans le collectif dans le cadre des débats sur la transition énergétique. Il faut un animateur compétent et des postulats de départ bien cadrés (valable pour d’autres formes de débat).
  • Forum de Villeneuve de Berg : Ecarts possibles entre ce qu’une personne peut dire et le compte rendu. Comment rendre compte efficacement ? Que faire des idées capitalisées pendant un débat ?
  • Selon les tranches d’âges des acteurs du collectif (retraités ou actifs), il est plus ou moins facile de passer d’une participation non démocratique au sein du travail à une participation démocratique au sein du collectif.
  • Constat : l’arrivée dans le collectif est une expérience difficile (manque d’information au début) mais la forme participative donne envie. Grande qualité d’écoute au sein du collectif, animateurs de discussions, distribution de paroles. Rien n’empêche de présenter des contributions écrites. Le collectif est exemplaire. Participation par langage gestuel.
  • Les personnes à l’initiative du collectif étaient des militants d’horizons divers mais ils ont laissé la libre possibilité de s’organiser sans imposer une structure forte. L’intégration de nouvelles personnes est passée par différentes phases : éducation, information accompagnée par un noyau. Ces différentes phases demandent du temps.

Démocratie participative dans la société

  • Word café peut être mis en place lorsque les groupes sont importants pour permettre à chacun de s’exprimer au sein de petits groupes. Peut permettre de passer par l’écrit plutôt que par l’oral. Il faut s’interroger sur d’autres formes d’expression que l’écrit et l’oral. Exemple : pourrait être expérimenté lors des réunions plénières du collectif.

Expérimentations diverses :

  • Budgets participatifs expérimentés dans des communes (Porto Alegre, Brou sur Chantereine (77)).
  • Commission extra municipales pour impliquer les habitants d’une commune.
  • Les débats participatifs peuvent conduire à des remises en question jusqu’à redéfinir la constitution (Islande).
  • Exemple de Lagorce : ce sont souvent les mêmes personnes qui participent (sauf pour le PLU où tout le monde s’implique). La forme participative n’est donc pas évidente au sein d’une municipalité.

Constats et suggestions des participants

  • Les personnes ayant acquis des compétences politiques et de débats pourraient s’investir utilement dans la politique locale.
  • Les contraintes du travail rendent difficile la participation de chacun à la vie politique. Il serait intéressant de prévoir un quota de jours dans une période pour un travail participatif. Au besoin, il faudrait imposer cette idée par la loi.
  • L’impulsion des nouvelles formes de participation doit se faire par l’exemplarité pour être efficace et faire boule de neige.
  • Une éducation populaire est nécessaire pour que chacun puisse prendre la parole et s’exprimer.
  • La démocratie doit être revendiquée notamment au sein du travail. Chacun est responsable et acteur de la démocratie.
  • Pour peser sur les décisions, le rapport de force est souvent la seule solution. Le collectif y est-il prêt ? Si la QPC (Question Prioritaire de Constitutionalité) passe, ce sera le cas !

     

    Pistes d’action proposées :

- Descriptif Qui ? Quand ?
1 Organiser des débats publics avant les municipales de 2014 (Position des élus sur les questions de transition énergétique, gaz de schiste). S’adapter aux particularités des communes. Collectif Avant printemps 2014

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes