Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > Collectif 07 : infos, contacts ... > Forum ouvert « S’interroger, s’informer et agir face aux menaces actuelles (...) > Comment informer sans surinformer ?

Comment informer sans surinformer ?

dimanche 30 juin 2013

RAPPORT DE DISCUSSION N°7
COMMENT INFORMER SANS SURINFORMER ?

* Initiatrice - Initiateur : Denis ROBERT
* Sujet : Comment informer sans surinformer ?
* Qui a participé : plein de gens dont Michel Doriez, Paulette & JM PENELON, Cathy, …
* Discussions – Éléments importants :
* Au niveau du collectif 07, lors de la diffusion d’une information, 3 niveaux de personnes cibles existent actuellement :

  • 10 à 15 référents,
  • 150 à 200 référents des autres collectifs,
  • 3000 adhérents environ,
    s’ajoute la sensibilisation des touristes, qui est un travail de terrain.

Attention, la qualité et le filtrage des informations en fonction des cibles (également filtrées), doit primer sur la quantité d’info !

- Communication en INTERNE, auprès des adhérents et militants :

  • trop d’info tue l’info (boîtes mails trop pleines car on reçoit la même info de plusieurs côtés) ;
  • apprendre à utiliser l’outil de réponse aux courriels sans répondre à toute la liste ;
  • faire des courriels attractifs, bien mis en forme (expéditeur, destinataire, titre, contenu), qui donnent envie de les lire ;
  • utiliser des liens vers le site du collectif (mis à jour), plutôt que de diffuser des mails trop complets, longs et complexes.

- Communication EXTERNE auprès des autres habitants de la région et des touristes français ou étrangers :

  • les panneaux des bords de route sont des éléments déclencheurs de conversation sur le sujet des GDS, de même que les affiches chez les commerçants qui diffusent les tracts ;
  • bien vérifier à ce que les tracts réalisés soient diffusés auprès de tous les commerçants que nous côtoyons chacun journellement (épicier, bistrot, vigneron…) ;
  • affichage des grands panneaux bleus sur les axes les plus fréquentés, visibles de manière répétitive (sur des terrains privés, sur des balcons, sur des remorques qu’on déplace) ;
  • informer la presse des nouveaux panneaux posés ;
  • actions d’information sur les marchés (agrandir les visuels des 2 premières GAZettes) et diffuser les tracts de l’été ;
  • penser à traduire le tract de l’été en néerlandais ?
  • animation/mise à jour/modération de la page Facebook du collectif en suivant l’exemple du collectif "Non aux GDS à St-Marc" au Canada (mise à jour régulière, complète et attractive, notamment avec référence à tous les accidents de forages) ;
  • idem pour la page Twitter (exemple : TOTAL est opposé à l’UNECSO au Gabon dans une réserve naturelle, patrimoine mondial de l’humanité… un tel "post" crée du "buzz" et sensibilise) ;
  • pour diviser la charge de travail de la mise à jour du site Internet, ouvrir par des codes d’accès certaines parties du site à des personnes qui ne mettent à jour que la partie dont ils ont la responsabilité ;
    demander aux Mairies un panneau d’affichage spécifique GDS, qu’on met à jour régulièrement (pour ceux qui n’ont pas Internet).

- Communication EXTERNE vers les MEDIAS :

  • avoir une personne qui impulse des articles et une qui les rédige (jusqu’à présent c’était Antoine…), avec modération du collectif.
  • diffuser à la liste de contacts presse du googledoc du collectif.

Remarque : le message du "OUI à la transition énergétique" a du mal à passer après les STOP aux GDS. Il manque une prise de conscience, une information, une action pédagogique permettant au public de passer d’un NON (réaction "primaire"…) à une action concrète, positive et efficace liée au OUI (le OUI demande de la réflexion et un effort de remise en cause).

Pour réitérer une mobilisation comme celle du 26 février 2011, il nous manque la concrétisation du danger r : l’arrivée des camions… mais c’est bien en se mobilisant que nous pouvons éviter leur arrivée… d’où l’importance d’une communication attractive et motivante.

Idée : organier un canular qui fasse parler de nous dans la presse… ???

Divers : tester à nouveau la pyramide d’alerte dans l’été ?!

 

Pistes d’action proposées :

- Descriptif Qui ? Quand ?
1 Assurer la continuité après Antoine, tant sur le site Internet que sur Facebook et Twitter nous ;-) dès maintenant
2 Assurer notre présence sur les marchés, la diffusion du tract de l’été nous tout juillet et août
3 Diffuser le tract de l’été et des affiches chez nos commerçants tous à chaque occasion

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes