Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique et écologique.

Accueil > Les collectifs français et européens > Lettre ouverte des collectifs français NON aux pétrole et gaz de schiste et (...)

Lettre ouverte des collectifs français NON aux pétrole et gaz de schiste et de houille au Ministère de l’Environnement Italien

jeudi 24 juillet 2014

LETTRE OUVERTE DES COLLECTIFS FRANÇAIS NON AUX PÉTROLE ET GAZ DE SCHISTE ET DE HOUILLE AU MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT ITALIEN

Collectifs français NON aux pétrole et gaz de schiste et de houille
Lettre ouverte

Ministère de l’Environnement
Direction de la protection de l’environnement du ministère
de l’Environnement et de la protection de la mer
Division IV
Via Cristoforo Colombo 44
00147 Rome

Le 22 juillet 2014

OBJET : Concession d30BCMD Ombrina Mare Medoilgas

Mesdames et Messieurs les représentants du Gouvernement italien,

Par ce courrier nous vous recommandons de refuser d’accorder le permis de forage d30 BCMD au large de la côte des Abruzzes à la société Mediterannean Oil And Gas, basée à Londres, qui en a déposé la demande à vos bureaux.

Le permis "Ombrina Mare" permettrait à cette compagnie britannique de forer cinq puits de pétrole, d’installer une unité de désulfuration FPSO et une série de pipelines à environ 5 miles de la côte dans le but d’extraire et de traiter des hydrocarbures lourds et acides.

Les forages en mer ont des effets négatifs sur la vie marine, sur les communautés côtières et sur la santé des résidents. Les boues de forage, les effluents et déchets liquides et semi-liquides, constitués de saumure et autres eaux industrielles produites lors de forages de ce type, sont quotidiennement jetés à la mer ; le ruissellement d’eaux provenant du pont des plates-formes offshore ainsi que les fuites de pipelines sont aussi des problèmes récurrents.

Par conséquent, que ce soit implicitement ou par accident, ces plates-formes déversent quotidiennement dans l’eau des tonnes de fluides de forage, contenant des particules métalliques et des substances toxiques telles que du plomb, du chrome, du mercure et du benzène, qui est cancérigène. Des déversements accidentels, des fuites, des éruptions et explosions catastrophiques de tels puits de forage peuvent se produire, comme l’histoire l’a montré à de nombreuses reprises, causant de sévères atteintes à l’environnement, aux personnes, et aux activités économiques locales comme la pêche et le tourisme.

Le cas d’Ombrina est particulièrement inquiétant en raison de la présence d’une FPSO (Floating Production, Storage and Offloading unit)1, à quelques miles de la côte. Ces unités flottantes permettent de stocker du pétrole et de charger des pétroliers directement en mer plutôt que de faire usage de terminaux pétroliers à terre.
Mais le stockage et le processus de chargement en mer présentent de nombreux risques : collisions avec les navires-citernes, pollution liée au transfert fréquent du pétrole vers les navires-citernes, mouvements continus et contraintes sur les structures flottantes du navire.
Plusieurs cas de défaillances structurelles, d’incendies et d’explosions, de collisions, de pannes, d’émissions non contrôlées de pétrole vers la mer et les plages, de pollution atmosphérique, etc. ont été rapportés dans la littérature. La moyenne des accidents - mineurs à graves - est d’environ 70 par an. Habituellement ces structures sont situées à des dizaines voire des centaines de miles de la côte. Ombrina serait l’un des rares cas où le FPSO serait situé à proximité de la côte, où se trouvent plusieurs réserves naturelles :
Punta Aderci, Punta dell’Acquabella, Ripari di Giobbe, La Grotte des papillons, Lecceta de Torino di Sangro.

Toute la zone, qui deviendra bientôt un Parc National, est connue pour sa beauté sauvage et ses eaux immaculées. Plusieurs plages de la région emploient de nombreuses personnes dans les activités de tourisme et de loisirs. Le périmètre du permis englobe également une zone protégée pour la reproduction des poissons, financée par l’UE. Comment une concession pétrolière peut-elle être compatible avec ces
activités existantes ?

Les actifs de Mediterranean Oil and Gas s’élèvent actuellement à seulement dix millions de livres sterling, et il est difficile de savoir si cette compagnie serait en mesure de maîtriser la situation et de dépolluer en cas d’accident, et comment.
Enfin, notre système climatique est en train de changer rapidement, de façon rapide et imprévisible, ce qui perturbe des écosystèmes entiers. Les causes de ces changements sont d’origine anthropique, principalement dues à l’utilisation de combustibles fossiles : nous ne pouvons pas nous permettre de
maintenir le statu quo. Au lieu de forer Ombrina Mare, l’Italie devrait être l’un des leaders mondiaux dans le domaine des énergies renouvelables, en raison des a position géographique et de ses abondantes ressources solaires et éoliennes.

À notre avis, une aussi belle région, joyau de la côte de l’Adriatique ne devrait pas être exposée à des risques aussi importants.
La vocation des la région des Abruzzes n’est pas de devenir productrice de
combustibles fossiles. Cette région doit rester verte, naturelle et saine pour les générations actuelles et
futures.

Nous vous adressons, Mesdames et Messieurs les représentants du Gouvernement italien, nos très respectueuses salutations.

1) Unité flottante de production, de stockage et de déchargement

Collectifs de France, du Maroc et de Suisse NON aux pétrole et gaz de schiste et de houille

NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTE ET DE HOUILLE, NON AUX ÉNERGIES EXTRÊMES,
NI ICI NI AILLEURS, NI AUJOURD’HUI NI DEMAIN

Contact : contact@nongazdeschiste.fr

Télécharger la lettre (pdf 50 ko)

 

Collectifs signataires :

FRANCE : Association stop forages Bugey-Sud, Ain, France, CAMIS’GAZ collectif de vigilance cévenole (30), Collectif "Montpellier Littoral contre les gaz, pétrole de schiste !"(34),Collectif "non au pétrole de schiste" du Pays-Fertois (77), Collectif 07 Stop au Gaz et Huiles de Schiste (07), Collectif 32 Non au gaz de schiste, Collectif 91 non au gaz et petrole de schiste, Collectif anti gds gardonnenque & petite camargue ( 30 ), Collectif Arboras (34), Collectif Ardèche OUI à la Transition (07, Collectif bassin de Thau (34), Collectif Basta ! Gaz Alès (30), Collectif biterrois non aux GHDS (34), Collectif Bresse-Revermont, stop forages, Ain, France, Collectif briard (77), Collectif Causse Méjean - Gaz de Schiste NON ! (48), Collectif Cigalois (30), Collectif Citoyen du Narbonnais (11) Non Gaz et Pétrole de Schiste, Collectif citoyen Ile-de-France non aux gaz et pétrole de schiste et de couche (Ile-de-France, Paris), Collectif citoyen Pézenas, Castelnau de Guers (34), Collectif citoyen stop gaz de schiste et de couche Lorraine et d’Alsace (54, 55, 57, 88), Collectif de Barjac(30), Collectif du Céressou (34), Collectif du Grand Valentinois (26), Collectif du Pays de Coulommiers (77), Collectif du pays fertois (77), Collectif Florac Non au Gaz de Schiste (48), Collectif Garrhodstopgaz Gard Rhodanien (30), Collectif Garrigue-Vaunage (30), Collectif GAZPART (02), Collectif Hainaut59 (59), Collectif Haut-Bugey, non aux forages d’hydrocarbures ( 01), Collectif Haut-Jura, non aux forages d’hydrocarbures, Collectif Houille ouille ouille 59/62, Collectif midi-pyrénées aquitaine contre le gaz de schiste, Collectif Montpeyroux (34), Collectif non au gaz de schiste Corrèze permis de Brive 19,46), Collectif non au gaz de schiste Lot, Dordogne, Aveyron, Lot et Garonne permis dit de Cahors.(46, 24,12,82), Collectif non au gaz de schiste Montélimar Drôme sud, Collectif Non au Gaz et Huile de Schiste (47), Collectif Non Gaz La Canourgue (48), collectif nonaugazdeschiste Roynac26, Collectif NPGDS du Bocage gâtinais (77 - 89 - 45), Collectif Orb-Jaur non au gaz de schiste (34), Collectif pays cigalois (30), Collectif Sète (34), Collectif sgds de Payzac (07), Collectif Sgds de St Paul le Jeune (07), Collectif Stop aux gaz et huiles de schiste Aubenas (07), Collectif Stop aux Gaz et Huiles de Schiste de Chambonas (07), Collectif stop gaz de schiste Anduze (30), Collectif Stop Gaz d’Hydrocarbures de Lorraine et d’Alsace (54), Collectif stopgds st alban-auriolles (07), Collectif Valromey, non aux forages, Ain, France, Collectif Non au Gaz de Schiste - Les Arcs Sur Argens – Var 83 – PACA, Collectifs Isérois Stop aux GHRM (38), Collectifs Non au Gaz de schiste Var (83), Eco’lectif Dégaze Gignac et environs (34), Les Dindons de la Farce, Les Taupes Enervées, NOGANINA collectifs Basse Ardèche (07)

MAROC : Espace de Solidarité et de Coopération de l’Oriental
SUISSE : Collectif citoyen du Val-de-Travers "Non aux forages d’hydrocarbures", Suisse.

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes