Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Fin 2017, après 7 années de lutte, sont enfin abrogés les permis Gard-Ardèche dits du Bassin d’Alès, de la Plaine d’Alès et de Navacelles : L’actualité juridique et administrative des permis

Accueil > Articles divers : gaz et huile de schiste > Ouargla : La police réprime un Iftar collectif contre le gaz de (...)

Ouargla : La police réprime un Iftar collectif contre le gaz de schiste

vendredi 18 juillet 2014

ALGÉRIE : LA POLICE RÉPRIME UN IFTAR COLLECTIF CONTRE LE GAZ DE SCHISTE

Le police vient de relâcher Ibek Abdelamelek, coordinateur national de la CNDDC et Fares Boukacir, porte-parole du même mouvement arrêtés il y’ a quelques heures lors de l’Iftar collectif organisé par les chômeurs ce jeudi.

Pour la symbolique et sûrement pour titiller les autorités, le mouvement des chômeurs a décidé de se regrouper non pas à la place Tahrir ni devant la Badr Bank comme ils ont l’habitude de faire ces derniers temps. Ils ont donc choisi la toute nouvelle direction de l’énergie et des mines, située à l’entrée du nouveau quartier administratif de Ouargla, provisoirement appelé, zone d’équipements publics, à la sortie de la ville.

Invités à se rendre au siège de la sûreté de la wilaya de Ouargla, ou la police leur a, une nouvelle fois signifié l’interdiction d’organiser ce genre de manifestation, fortement réprimées depuis l’année dernière, les représentants des chômeurs se sont dits satisfaits de l’issue prise par cette manifestation aux multiples objectifs.

D’une part un rappel des revendications de toujours, à savoir des postes d’emploi dans la transparence et l’équité auxquelles se joint un nouveau point dans la lutte des chômeurs qui se positionnent désormais clairement contre l’exploitation du gaz de schiste dans le sud de l’Algérie rejoignant ainsi de facto le mouvement des défenseurs de la patrie auquel quelques membres de la CNDDC se sont joints individuellement en juin dernier.

La CNDDC renoue donc avec la manifestation ouverte dans la rue et réaffirme sa volonté de maintenir son mouvement anti-chômage et anti-exploitation des énergies non conventionnelles mais aussi de signifier son désaccord avec les autorités locales et le gouvernement qu’elles appellent à mettre un terme aux dépassements des responsables de l’ANEM et de respecter le droit fondamental à la liberté d’expression et de manifestation d’autant plus qu’ils ne s’associent à aucun trouble à l’ordre public, à moins d’une intervention musclée des forces de l’ordre telle qu’elle a été dénoncée, ce soir par la CNDDC.

Lire l’article de Houria Aliou sur El Watan

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes