Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > Articles divers : gaz et huile de schiste > Gaz de schiste : "Les schistes contiennent des métaux lourds"

Gaz de schiste : "Les schistes contiennent des métaux lourds"

lundi 18 février 2013

Gaz de schiste : "Les schistes contiennent des métaux lourds".

Hydrogéologue à l’université Montpellier 2, le professeur est, mercredi 20 février, l’invité du collectif antischiste. Il animera une conférence-débat à Nîmes à 18 h 30, à l’auditorium du conseil général, rue Guillemette.

Le débat sur les technologies d’extraction du gaz de schiste est relancé : l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst) a annoncé le lancement d’une étude sur des alternatives moins polluantes : injections d’hélium, de propane, de CO2. Qu’en pensez-vous ?

Je pense premièrement que cela ne résout pas tous les problèmes. On est focalisé sur la pollution avec des produits chimiques injectés via la fracturation hydraulique. Mais même si l’on change de fluide, ce dernier doit améliorer la perméabilité de la roche afin de permettre au gaz d’être pompé. La stimulation hydraulique c’est la même chose que la fracturation. Ce qu’il faut bien voir, c’est que les schistes eux-mêmes contiennent des métaux lourds, du radium ou du méthane, piégés par la roche mère. Lors de l’extraction, quelle que soit la méthode utilisée, ces éléments vont être remobilisés, libérés et pollueront. Ils vont se retrouver en surface ou migrer dans les couches souterraines et contamineront un jour ou l’autre les sources. Et puis, qu’il s’agisse de propane, d’hélium ou de CO2, ces fluides posent encore d’autres problèmes. Ainsi, l’hélium n’est pas facile à utiliser, il nécessite des précautions importantes et pose un problème de coût ou encore d’infrastructure pour le transporter.

Lire la suite de l’article sur Midi-Libre.fr

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes