Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique et écologique.

Accueil > Articles divers : gaz et huile de schiste > Sommet international du pétrole à Paris : les gaz de schiste ... le (...)

Sommet international du pétrole à Paris : les gaz de schiste ... le retour

jeudi 3 mai 2012

Eric Besson prédit une réouverture du débat sur les gaz de schiste.

Lors du 13e Sommet international du pétrole à Paris, les gaz de schiste ont animé les débats. Eric Besson évoque une chance pour l’Europe.

Dans les congrès et autres manifestations sur les hydrocarbures, la compétitivité des gaz de schistes est devenue le sujet à la mode. Ce mercredi 3 mai, le 13e Sommet international du pétrole à Paris n’a pas fait exception à la règle. Christophe de Margerie, le PDG de Total, a rappelé qu’aujourd’hui les prix du gaz sont neuf fois plus élevés en Asie qu’aux Etats-Unis (six fois plus élevé en Europe). "Une différence dure à avaler pour le clients", juge le patron du pétrolier français.

Cette différence entraine une forte compétitivité du marché américain ; l’exemple le plus flagrant est celui de la pétrochimie. Des industriels relocalisent sur le territoire américain des usines pour la production de PVC ou de polyéthylène. Cette compétitivité resterait réelle même si le gaz américain doublait de prix.

Eric Besson, ministre de l’industrie, n’a pas hésité à rouvrir le débat en France tout en rappelant que la facture pétrolière avait augmenté de 30% entre 2010 et 2011. "[Le gaz de schiste] est aujourd’hui une opportunité extraordinaire partout dans le monde, y compris en Europe", lance-t-il.

Dans l’Hexagone, la loi du 14 juillet 2011 interdit la fracturation hydraulique nécessaire à la l’exploration et l’exploitation de cette ressource. "L’interdiction de la fracturation hydraulique ne veut pas dire que le débat ne sera pas rouvert demain, dans quelques années, si les techniques évoluent et que les industriels font la preuve de leur innocuité. En clair si l’on est capable d’exploiter les gaz de schiste de manière plus respectueuse de l’environnement" conclut le ministre qui participait à sa dernière réunion internationale sous son ministère.

Lire l’article sur Usine Nouvelle.com

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes