Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > Articles divers : gaz et huile de schiste > Seismes sur l’argumentation de l’industrie pétroliere

Seismes sur l’argumentation de l’industrie pétroliere

vendredi 11 novembre 2011

SEISMES SUR L’ARGUMENTATION DE L’INDUSTRIE PÉTROLIERE

Le 5 Novembre un séisme de magnitude 5,6 a secoué l’Oklahoma et a été ressenti à plus de 1000 Km jusqu’en ’Illinois.

l’Oklahoma enregistre environ 50 tremblements de terre par an ; mais en 2010, 1047 séismes ont secoué l’État.

Pourquoi ?

Dans le comté de Lincoln, où la plupart des incidents sismiques ont été recensés , il y a 181 puits d’injection, selon Matt Skinner, un fonctionnaire de la Commission d’Oklahoma Corporation, l’agence qui supervise la production pétrolière et de gaz dans l’état.

Y a-t-il une relation de Cause à effet ?

L’armée américaine et le United States Geological Survey ont conclu.que la pratique de l’injection d’eau dans des formations rocheuses profondes cause des tremblements de terre,

Le processus appelé fracturation hydraulique consistant à injecter un mélange d’eau et de produits chimiques profondément sous terre pour briser les couches de sédiments rocheux contenant du gaz naturel, est surtout contesté par les groupes environnementaux pour le risque de polluer les eaux souterraines ; mais un risque plus inquiétant se constate à partir d’études du gouvernement américain : les fluides injectés dans le sous-sol sous haute pression en grande profondeur produisent une augmentation de l’activité sismique.

Ainsi, tant l’armée américaine et le United States Geological Survey après plus de cinquante années de recherche confirment au niveau fédéral que cette "injection de fluide » introduit l’instabilité souterraine et est un facteur contributif à l’apparition d’une activité sismique accrue.

Alors que l’industrie du gaz naturel américain monte une campagne publicitaire sans précédent et coûteuse pour convaincre le public que ces pratiques sont respectueuses de l’environnement, les agences gouvernementales américaines disent l’inverse.

Selon le site de l’USGS, sous le titre "Peut-on provoquer des tremblements de terre ? Y a-t-il un moyen pour empêcher les tremblements de terre ? ", L’agence note que« les séismes induits par l’activité humaine ont été constatés dans plusieurs endroits aux États-Unis, au Japon et au Canada.

Le mois dernier en Grande-Bretagne, Cuadrilla a annoncé qu’elle avait découvert d’énormes gisements souterrains de gaz naturel dans le Lancashire, jusqu’à 200 billions de pieds cubes de gaz .

Le 2 Novembre un rapport commandé par Ressources Cuadrilla a reconnu que la fracturation hydraulique a été responsable de deux tremblements qui ont frappé le Lancashire et même jusqu’à cinquante tremblements de terre. De même, le British Geological Survey a lié de petits tremblements de terre dans la région de Blackpool à la fracturation. Dr Brian Baptie du BGS déclare : « Nous avions quelques instruments à proximité du site et ils montrent que les deux événements survenus simultanément et à une faible profondeur, sont probablement liés. »

Sensibilisés à la question, l’industrie pétrolière et du gaz naturel a été prompte à rejeter les déluges d’ accusations du public avec une pléthore de publicités télévisées sur la manière dont le gaz naturel des gisements de schiste « n’est pas seulement l’avenir de l’Amérique, mais qu’elle fournit des emplois et que les sociétés d’énergie sont les gardiennes responsables de l’environnement. »

Amen !

Lire l’article sur SOS Planet En Danger.com
Les sources sur OilPrice.com

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes