Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Fin 2017, après 7 années de lutte, sont enfin abrogés les permis Gard-Ardèche dits du Bassin d’Alès, de la Plaine d’Alès et de Navacelles : L’actualité juridique et administrative des permis

Accueil > Articles divers : gaz et huile de schiste > Michèle Bonneton, députée de l’Isère : le gouvernement va-t-il s’engager vers (...)

Michèle Bonneton, députée de l’Isère : le gouvernement va-t-il s’engager vers une interdiction définitive de l’exploration et de l’exploitation du gaz de schiste ?

mercredi 2 mars 2016

VERS UNE INTERDICTION DES GAZ ET HUILES DE SCHISTE ?

Communiqué de presse de Michèle Bonneton, députée de l’Isère

A l’occasion de la séance de questions au gouvernement du mercredi 2 mars 2016, Michèle Bonneton a demandé à la Ministre de l’Ecologie et de l’Energie, Ségolène Royal, si le gouvernement allait s’engager vers une interdiction définitive de l’exploration et de l’exploitation du gaz de schiste.

Après le succès de la COP 21 et le vote de la loi de Transition énergétique, le développement de l’extraction des gaz et huiles de schiste serait en contradiction flagrante avec les engagements de la France dans la lutte contre le changement climatique.
Il faut se tourner résolument vers les énergies renouvelables.

C’est pour ces raisons que Mme Bonneton était présente, dimanche 28 janvier 2016, à Barjac dans le Gard avec environ 15 000 personnes rassemblées pour affirmer leur opposition
aux gaz de schiste et au permis d’exploration de Montélimar.
Elle tient à saluer les associations qui ont organisé cette grande mobilisation citoyenne.

Les impacts environnementaux et paysagers d’une telle exploitation seraient en effet considérables : le permis de Montélimar concerne plus de 4 300 kms2 à cheval sur 5 départements !

Notre département, l’Isère, a lui aussi été concerné par un permis (celui de Montfalcon, dont la demande a finalement été rejetée en 2012) d’une surface de 5 800 km2 sur 5 dé-
partements - plus de 50 fois la superficie de Paris !

En sortant de séance Mme Bonneton a déclaré : « Je prends bonne note de la réponse de Mme Ségolène Royal qui s’est engagée fermement à interdire l’exploration et l’exploitation des huiles et du gaz de schiste dans la réforme du code minier ; réforme qui sera présentée avant fin juin 2016. C’est une avancée très importante ».

Lien vers la question de Michèle Bonneton et la réponse de Ségolène Royal

Télécharger le communiqué de presse (pdf 119 ko)

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes