Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Fin 2017, après 7 années de lutte, sont enfin abrogés les permis Gard-Ardèche dits du Bassin d’Alès, de la Plaine d’Alès et de Navacelles : L’actualité juridique et administrative des permis

Accueil > Articles divers : gaz et huile de schiste > PERH de Saint-Just-en-Brie : Vincent Eblé écrit à Ségolène Royal

PERH de Saint-Just-en-Brie : Vincent Eblé écrit à Ségolène Royal

lundi 9 mars 2015

PROLONGATION D’UN PERMIS DE RECHERCHES D’HYDROCARBURES : VINCENT EBLÉ ÉCRIT À SÉGOLÈNE ROYAL

Communiqué de presse du Conseil Général de Seine et Marne
Melun, le 09/03/15

Vincent Eblé, Sénateur et Président du Département de Seine-et-Marne a adressé un courrier à Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, pour lui demander l’annulation de l’arrêté ministériel du 23 février 2015 prolongeant exceptionnellement le permis exclusif de recherches de mines d’hydrocarbures (PERH) dit « Permis de Saint-Just-en-Brie ».

Alerté par le Collectif du Pays Fertois, Vincent Eblé s’interroge sur « l’emploi du qualificatif « conventionnel » pour désigner ces mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux », comme pour le PERH dit « Permis de Ger » dans les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées, et demande des précisions à la ministre.

« Par ailleurs, je m’interroge également sur le respect de l’article 50 du Code minier. En effet, ce PERH a été attribué par arrêté ministériel le 23 juin 2000, pour une durée de 4 ans. Il a été
successivement prolongé de trois périodes de 4 ans jusqu’au 6 juillet 2013.
Le 3 juillet 2013, la société Vermilion, attributaire, a demandé une prolongation exceptionnelle de 3 ans, arguant d’un contexte défavorable aux prospections minières durant l’année 2011, l’empêchant de fait de poursuivre ses travaux d’exploration minière.
La prolongation accordée le 23 février 2015 est intervenue 19 mois après la demande. Or, l’article 50 du Code minier précise que tout silence pendant plus de 15 mois vaut décision de rejet », ajoute le
Président du Département de Seine-et-Marne.

« Cette prolongation ne me semble pas justifiée : 15 années de recherches semblent largement suffisantes pour définir le potentiel « conventionnel » de ce bassin.
Par ailleurs, la rédaction de l’arrêté et son adoption tardive ne sont pas en conformité avec le Code minier.

Aussi, je vous serais extrêmement reconnaissant de bien vouloir retirer cet arrêté », conclu Vincent Eblé.

Contacts presse :
Nadia Deghirmendjian : 01 64 14 71 15 – 06 74 53 66 15 - nadia.deghirmendjian@cg77.fr
Claire Peyrard : 01 64 14 60 42 - 06 72 84 70 49 - claire.peyrard@cg77.fr

Télécharger le communiqué de presse (pdf 112 ko)

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes