Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique et écologique.

Accueil > L’espace presse du Collectif 07 > Les Collectifs 07 et Basta !Gaz Alès auditionnés à l’assemblée (...)

Les Collectifs 07 et Basta !Gaz Alès auditionnés à l’assemblée Nationale

mercredi 11 décembre 2013

DES COLLECTIFS AUDITIONNÉS À L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Le 10 décembre 2013

Cinq membres des Collectifs 07 et Basta !Gaz Alès « Stop au gaz de schiste », ont été auditionnée par le groupe d’études de l’Assemblée nationale sur les gaz de schiste et les hydrocarbures non conventionnels le 3 décembre dernier.

Durant une heure trente ils ont été auditionnés sur les points suivants :
- Les Collectifs, comment sont ils organisés ?
- Historique du mouvement et ses différentes étapes.
- La constitution d’un nouveau code minier.

Le représentant de la Commission Scientifique du Collectif 07 a fait un exposé sur les émissions de méthane, maladie emblématique des forages pétroliers.
Cet exposé démontre de façon précise la dangerosité de tout type de forage.

Suite à ces exposés nos 5 délégués ont été questionnés par les députés présents sur trois points :
- Quelles liaisons existent entre les différents Collectifs Locaux, Départementaux et la Coordination Nationale ?
- Quelles seront les incidences économiques et sociales occasionnées dans vos régions par les projets de gaz de schiste ?
- Pourquoi êtes vous opposés à l’exploration à des fins scientifiques ?

Ils ont exposé nos arguments :
- L’exploration nécessite la fracturation hydraulique qui sera aussi dangereuse en phase d’exploration qu’en phase d’exploitation.
- L’exploration sera faite par des pétroliers et on ne voit pas bien comment ces derniers pourraient la conduire sans envisager de passer à la phase d’exploitation, « on n’a jamais vu un cochon chercher une truffe, la trouver et ne pas vouloir la manger ».
- La recherche scientifique nécessité de gros moyens financiers, pourquoi consacrer autant d’argent à la recherche des derniers hydrocarbures alors que la recherche sur la transition énergétique a besoins de gros capitaux ?
- Comment justifier l’exploration du gaz de schiste sachant que ces derniers sont créateurs de gaz à effet de serre alors que nous nous sommes engagés à les réduire ?
- Nous avons fortement rappelé que nous ne laisserons pas s’installer des opérations de recherches sur les gaz et huiles de schiste sur nos territoires sachant que ces opérations deviendraient irréversibles et qu’elles habitueraient la population à la présence des pétroliers.
- Nos 5 délégués ont rappelé notre souhait de voir voter une loi plus complète que celle de juillet 2011 soit votée, une loi qui interdirait définitivement toute la recherche en vue d’exploiter des produits non conventionnels issus de la roche mère.
Il a été répondu que dans l’état actuel des choses, à l’Assemblée Nationale et au Sénat, il n’y avait aucune majorité, ni de droite, ni de gauche pour voter une telle loi.

En conclusion cette rencontre nous laisse à penser que les opérations d’exploration sont dans la volonté des Pouvoirs Publics. La commission prévue dans la loi de juillet 2011 chargée d’encadrer l’exploration est sans doute en voie de constitution.

Nous devons nous MOBILISER contre cette idée d’exploration à des fins scientifiques ce qui nécessite d’AFFIRMER notre argumentation et de COMMUNIQUER largement sur ce danger qui menace nos térritoires.

Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
Le Collectif 07 est un collectif citoyen composé de 120 structures (associations, syndicats, partis politiques, collectifs citoyens et du collectif des élus).
En savoir plus


Audition des collectifs 07 et Basta !Gaz Alès
par le groupe d’études « Gaz de schiste » de l’Assemblée Nationale

Sur l’invitation de Fabrice Verdier, député du Gard et président du groupe d’étude « Gaz de schiste » de l’assemblée nationale, les collectifs 07 et Basta !Gaz Alès ont été auditionnés le mardi 3 décembre.

En voici un bref compte-rendu :
Présents :
* Pour le collectif 07 : Michel Mariton, Gilbert Lavaur, Marie-Thérése Charmasson
* Pour le collectif Basta !Gaz Alès : Claude Taton et Sébastien Espagne
* Fabrice Verdier, député du Gard (PS) et président du groupe d’étude « Gaz de schiste »
* Julien Souplet, attaché à la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire.
* Charles de la Verpillère, député de l’Ain (UMP)
* Joëlle Huillier, député de l’Isére (PS)
* L’attaché parlementaire de Pascal Terrasse, député de l’Ardèche (PS)
* + 5 ou 6 attachés supplémentaires et inconnus.

Nous abordons cette audition de la manière suivante (sur 35 minutes) :

I) Introduction – Présentation par Sébastien Espagne du collectif Basta !Gaz Alès

II) Puis nous développons quatre thématiques différents :

- Le mouvement citoyen avec Marie Thérèse Charmasson du collectif gardéchois au sein du collectif 07,

- La loi 13 juillet 2011 et les choix politiques qui doivent l’accompagner en cohérence avec la transition énergétique avec Michel Mariton du collectif 07,

- L’expérience du permis Bassin d’Alès montrant que l’on ne peut pas s’arrêter à cette loi puis la problématique des fuites de gaz sur les forages par Gilbert Lavaure du collectif 07,

- La réforme du code minier : une réflexion émanant de collectifs sur les orientations à prendre par Claude Taton du collectif Basta !Gaz Alès,

Conclusion et revendications sur le refus des HNC par les collectifs par Sébastien Espagne du collectif Basta !Gaz Alès.

III) Ls questions des députés présents s’orientent essentiellement autour de deux thématiques :

- La thématique de la recherche : En résumé, il serait bien de connaître au moins nos ressources, on ne sait jamais, ce serait encadré par la recherche publique pour les deux députés PS. Et les HNC peuvent prendre une part dans la transition énergétique à un moment donc il faudrait que l’on connaisse le potentiel pour le député UMP.

Notre réponse fut la suivante : quelle recherche publique sur les hydrocarbures ? A notre connaissance, elle est inexistante ou pas assez développée pour prendre en charge ce type d’étude. L’état a-t-il actuellement les moyens de se l’offrir ? Et enfin nous sommes favorables à une recherche sur les énergies renouvelables en lui affectant une grande partie des fonds de la recherche sur les énergies carbonées. Il y a urgence à s’orienter vers une transition énergétique.

- La thématique économique : En résumé, les gaz de schiste ne seraient-ils pas bénéfique pour notre économie : baisse du prix du gaz, emploi, activités économiques…

Notre réponse fut la suivante : Le comparatif du marché du gaz américain et européen doit être fait. Ce sont des marchés complètement différents (voir Thomas Porcher).
On parle des emplois créés dont nous doutons qu’ils seront très nombreux (voir chiffres Thomas Porcher), il faudrait aussi parler des emplois détruits (tourisme, agriculture…).
Nous leur rappelons que c’est eux élus, sur leur mandats locaux, qui ont fait des choix de réorientations sur des secteurs du tourisme et de l’agriculture de qualité depuis de nombreuses années, réorientations qui ont obtenues l’adhésion des populations, et que ces efforts ne peuvent être anéantis par le choix des HNC.

Fin de l’audition à 11h

 

Ce que nous pensons de cette matinée à l’assemblée :

Nous nous interrogeons sur la portée qu’aura eu notre audition au regard du peu de présence de députés. Toutefois, nous pensons que répondre et se rendre à ces auditions nous permettent d’être visibles, d’occuper le terrain, d’exprimer nos positions et de manifester notre crédibilité et le sérieux de notre analyse. En tous cas, elle a été perçue comme cela par la députée de l’Isère qui nous a remercié pour notre engagement et militantisme et la qualité de nos interventions.

Ce travail qui nous demande de déployer beaucoup d’énergie et de temps peut apparaître comme un travail de fourmi (dont on voit pas toujours les résultats immédiats) mais qui fait son chemin progressivement et œuvre, il maintient présent notre mobilisation et la rend audible.

Car, on nous a dit que les dernières décisions (refus de signer les mutations de Hess, Conseil Constitutionnel, etc…) étaient bien politiques et qu’elles ont pu être prises parce qu’il y a cette mobilisation sur le terrain et que pour eux c’est un appui important.

Car les parlementaires et membres du gouvernement qui nous sont favorables sont encore minoritaires au parlement et au gouvernement. Ils ont besoin de notre engagement.

Même si notre participation à ces auditions pourraient apparaître pour l’extérieur comme symbolique elle a certainement une autre portée qu’on ne peut pas toujours mesurer.

Collectif Basta !Gaz Alès
Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
— -

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes