Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > Agenda, conférences, pétitions ... > Mobilisations climat des 13 et 14 mars 2020

Mobilisations climat des 13 et 14 mars 2020

mercredi 4 mars 2020

MARCHES POUR LE CLIMAT DU 14 MARS 2020

A la veille des élections municipales, nous marcherons le samedi 14 mars, partout en France, pour revendiquer notre droit à un avenir.

Il y a un an, nous étions plus de 300.000 à défiler dans les rues en France. Ensemble, faisons de cette mobilisation une nouvelle étape de ce mouvement historique.

Partout en France des marches et des mobilisations citoyennes et apartisanes sont organisées les 13 et 14 mars.

Les effets du dérèglement climatique se font déjà sentir partout dans le monde et ils vont s’amplifier encore dans les années à venir. Aucune population, aucun pays ne seront épargnés.

Selon les experts du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), 50 à 70% des leviers pour agir contre les effets du dérèglement climatique se trouvent à l’échelle infranationale. Ceci fait de nos élus locaux des acteurs de premier ordre pour la sauvegarde du vivant et le passage à un modèle de société viable pour tous.

Il est URGENT de se mobiliser pour une véritable transition écologique dans un esprit de justice sociale !

Citoyennes et citoyens, associations, venez en famille, avec vos amis, mobilisez vos collègues ! Nous sommes tous concernés et devons être unis et déterminés pour la sauvegarde du vivant !

Les marches pour le climat sont annulées pour cause de Covid-19


2019 : ENCORE UNE ANNÉE DE RECORDS CLIMATIQUES

Une succession de catastrophes naturelles de grande ampleur ont eu lieu à travers le monde en 2019. Ouragans, tornades, vagues de chaleurs, épisodes de sécheresse ... ont participé à une dégradation considérable du Vivant et à une amplification du dérèglement climatique conduisant à des déplacements de populations.

En France, les épisodes caniculaires estivaux ainsi que les radoucissement hivernaux sont devenus la normes. Les tempêtes se font plus violentes. Et cela ne fait que commencer !

Malgré l’urgence climatique, les efforts proposés par nos dirigeants ne sont pas à la hauteur de la crise climatique.

Il est urgent de mener une politique radicalement plus ambitieuse afin de limiter le réchauffement à 1,5°C ou 2°C.

Le rapport spécial « Réchauffement climatique de 1,5°C », paru en 2018, commandé au GIEC à la suite de la COP 21 a pour objectif d’estimer les conséquences d’un réchauffement de 1,5°C ou de 2°C par rapport à l’ère préindustrielle.

La température moyenne du globe a augmenté de 1°C à 1,2°C de moyenne par rapport à 1850. Cette augmentation s’est surtout produite ces dernières décennies et ces dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées. Et cela ne peut que continuer alors même que les effets des boucles de rétroaction sont très mal connus et qu’ils ne pourraient qu’accentuer le phénomène.

Les conséquences du réchauffement climatique sont déjà très nettement observables (réduction de la banquise arctique, fonte des glaciers, vagues de chaleur, sécheresses, pluies torrentielles, hausse du niveau des océans ...).

Selon le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), quand bien même les émissions de CO2 cesseraient aujourd’hui, les quantités déjà relâchées dans l’atmosphère par le passé auront des conséquences sur les siècles voire le millénaire à venir.

Toujours selon le GIEC, les émissions humaines déjà présentes dans l’atmosphère ont peu de chances d’engendrer un réchauffement supérieur à 1,5°C d’ici la fin du siècle. Cependant, si les émissions se poursuivent à leur rythme actuel, ce réchauffement sera atteint entre 2030 et 2050 et se poursuivra dans la seconde moitié du siècle.

En bref, plus nous attendons pour agir, plus il sera difficile de le faire et plus les conséquences seront désastreuses.

Téléchargez le "résumé pour décideurs" de ce rapport, réalisé par Citoyens Pour Le Climat, avec quelques éléments du contexte français.
Téléchargez le résumé (pdf 770 ko

Téléchargez les publications du GIEC sur IPCC.org (The Intergovernmental Panel on Climate Change)
IPCC.org

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop Gaz de Schiste
47 rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
contact@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes