Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > Articles divers : hydrocarbures > Ainsi va le monde

Ainsi va le monde

jeudi 2 avril 2020

BUSINESS AS USUAL PENDANT LA CRISE

Comme chaque trimestre, le groupe pétrolier Total vient de verser des dividendes à ses actionnaires (pour partie des fonds de pension étrangers) pour la somme de 1,8 milliard d’euros. Une décision qui a vu le cours de l’action Total s’envoler ce début de semaine. Et ce n’est pas fini, Total va proposer lors de sa prochaine assemblée générale de distribuer 7 milliards d’euros pour l’exercice 2020.

Pendant ce temps, dans un communiqué de presse, Total se félicite pour ’“avoir mis à disposition des établissements hospitaliers de France des bons d’essence utilisables dans les stations Total pour un montant pouvant aller jusqu’à 50 millions d’Euros”. Soit près de 2,8 % de la somme versée pour ce trimestre aux actionnaires,

Pour Total, entreprise qui figure parmi les plus gros pollueurs de la planète, et pour ses actionnaires "the show must go on", peu importent les crises (climat, pollution, coronavirus ...) tant que "business as usual" et que les profits se font toute quiétude.

 

UN TOUT PETIT VIRUS ... ET TOUS S’ARRÊTE

La pandémie de Covid-19 a mis un coup d’arrêt l’économie mondiale à l’arrêt qui va très probablement entrer en récession. Un tout petit virus a réussi à mettre à l’arrêt les sociétés de consommation globalisées.

Ce qui montre qu’avec la ferme volonté de préserver le capital environnemental et social il serait possible de repenser notre modèle de société et de s’attaquer au dérèglement climatique et à l’effondrement de la biodiversité que que tous, nous puissions enfin vivre dans un monde soutenable. Mais cela est-il possible tant que l’économie et la finance font appel aux plus bas instincts de l’homme, placent leurs pions à tous les échelon de l’administration et de l’état et gouvernent nos sociétés ?

Pourtant, le dérèglement climatique et la pollutions vont multiplier les menaces pour la santé des êtres humains :
* développement d’agents infectieux dont les aires de nuisance s’étendent
* libération de virus et bactéries suite à la fonte du pergélisol
* moindres défenses immunitaires des populations sujettent à,de fortes températures
* extension de la durée des épidémies
* effondrement de la biodiversité impactant l’agriculture
* pollution des eaux et pollution de l’air
* maladies psychologiques dues au stress engendré
* augmentation des inégalités sociales

Toutes ces manifestations sont déjà très sensiblement observables et il serait plus que temps de s’attaquer au fond du problème.

 

LE RUISSELLEMENT PRENDS L’EAU ET LE CONFLIT D’INTÉRÊT GUETTE UN PEU PARTOUT

-  Pendant ce temps l’état fait la manche au lieu de rétablir l’ISF et de faire la chasse à l’évasion fiscale.
À l’occasion de cette crise sociale et sanitaire, nombre d’entreprises pratiquant l’évasion et/ou l’optimisation fiscale pratiquent le social-washing qui consiste à dorer son image en faisant des dons correspondant à une faible part de ce qu’elles auraient dû payer en impôts. Ellesls ont privé les finances publiques d’importantes recettes qui manquent cruellement pour financer le système de santé !
Lire l’article d’Attac France "Faut-il remercier les évadés fiscaux qui « donnent » des masques ?"

- "Gérald Darmanin, ce Tartuffe qui préfère les dons à l’impôt"
Lire l’article de Médiapart,

Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics, a annoncé l’ouverture d’une plateforme de dons pour ceux qui voudraient contribuer à « la solidarité nationale » sans dire que ces pratiques de temps de guerres étaient rendus généralement nécessaires par un niveau de contribution des plus riches et des entreprises souvent faible.

Pour ce ministre adepte du ruissellement, la baisse du taux d’imposition renforce les recettes de l’État. Il a donc supprimé l’impôt de solidarité sur la fortune pour les fortunes mobilières, réduit les prélèvements sur les revenus du capital, baissé le taux d’impôt sur les sociétés, transformé pour un coût notable le CICE en baisse de cotisations sociales, abaissé le taux d’impôt sur le revenu et proposé des primes sans cotisations… Pour financer tout cela, il a poursuivi les économies sur le dos du système de santé et rogné les aides sociales, notamment les aides personnelles au logement.

En bref : ce ministre a occupé son temps à réduire la solidarité nationale, sous prétexte d’un « intérêt général » qui se confondait avec celui du capital. Les premières estimations de l’Insee ne laissent à ce sujet aucun doute : les inégalités et la pauvreté ont explosé en France en 2018. Et malgré les dénégations des économistes proches du pouvoir, les effets négatifs sur les inégalités de la politique fiscale du gouvernement ne peuvent guère être mis en doute, comme l’a montré l’OFCE.

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop Gaz de Schiste
47 rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
contact@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes