Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique et écologique.

Accueil > Les collectifs français et européens > L’Algérie : nouveau terrain de jeu des Français pour le gaz de (...)

L’Algérie : nouveau terrain de jeu des Français pour le gaz de schiste

vendredi 13 juin 2014

L’ALGÉRIE : NOUVEAU TERRAIN DE JEU DES FRANÇAIS POUR LE GAZ DE SCHISTE

par Abderrahmane Mebtoul sur Terraeco.net

Faute de pouvoir chercher du gaz de schiste dans l’Hexagone, les compagnies françaises regardent vers l’Algérie. Le feu vert donné par Bouteflika le 21 mai les encourage. Une bonne nouvelle pour le pays ? Un économiste algérien en doute.

A l’horizon 2030, l’Algérie ne produira plus assez de pétrole plus honorer ses engagements à l’export. Dans cette perspective, il est normal que le pays diversifie son mix énergétique. Cela passe par des investissements dans les énergies renouvelables - le gouvernement a annoncé le déblocage de près de 100 milliards de dinars (930 millions d’euros) à l’horizon 2030 - et par la construction de centrales nucléaires, 2 doivent voir le jour d’ici à 2025.
Le gaz de schiste fait partie de cette stratégie de diversification, mais le ministre a prévenu qu’il n’y aura pas de commercialisation avant 10 ou 15 ans.

- Un gros doute plane sur la rentabilité de cette ressource.
- Dans le Sud du pays les manifestations se multiplient pour dénoncer les risques de pollution. Mais l’eau reste le problème majeur.
- pour l’heure le gouvernement algérien doit être majoritaire dans tout projet impliquant un investisseur étranger.
- la mise en œuvre de nouvelles méthodes, fracturation sèche ou au propane, tout ce qu’on sait pour l’instant c’est qu’elles sont trop chères pour être généralisées.

Lire la suite de l’article sur terraeco.net

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes