Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique et écologique.

Accueil > Articles divers : gaz et huile de schiste > Se servir de l’Ukraine pour promouvoir le gaz de schiste, une grossière (...)

Se servir de l’Ukraine pour promouvoir le gaz de schiste, une grossière arnaque

mardi 13 mai 2014

SE SERVIR DE L’UKRAINE POUR PROMOUVOIR LE GAZ DE SCHISTE, UNE GROSSIÈRE ARNAQUE

La crise ukrainienne et les tensions avec la Russie ont permis de rouvrir le débat sur l’exploitation du gaz de schiste en Europe. Après les promesses économiques sur l’emploi et l’amélioration de la compétitivité de nos industries, certains y ajoutent aujourd’hui une raison au-dessus de toutes les considérations économiques ou écologiques, le danger de notre dépendance au gaz russe.

Mais les arguments avancés par les pro-gaz de schiste ou par ceux qui se laissent submerger par leurs émotions à l’égard de la Russie, relèvent d’une étrange naïveté.

La redécouverte de la dépendance aux énergies

Les tensions avec la Russie sur fond de crise ukrainienne ont permis à certains de « (re)découvrir » notre dépendance au gaz russe. Et pour cause, 25 % de la consommation européenne dépend de Gazprom et 50 % passent par l’Ukraine via des gazoducs. Mais ce problème de dépendance ne date pas d’hier et peut même être élargi à l’ensemble des énergies et des pays consommateurs.

Aujourd’hui, au niveau mondial, plus de 80 % de nos consommations d’énergie sont constituées de pétrole, gaz et charbon. Or, la majorité des réserves sont détenues par un petit nombre de pays. Dans le cas du gaz, près de 60 % des réserves sont situés dans trois pays : la Russie, le Qatar et l’Iran.

En ce qui concerne le pétrole, 75 % des réserves se situent dans les douze pays de l’OPEP. Quant au charbon, 60 % des réserves sont entre les mains de trois pays : la Russie, les Etats-Unis et la Chine.

Notre consommation d’énergie, tout comme celle de l’ensemble de la planète, dépend donc en majorité d’un petit nombre de pays. C’est un fait et il n’a pas fallu attendre la crise ukrainienne pour le découvrir.

Pourtant, certains ont vu dans la crise ukrainienne une opportunité pour remettre sur la table l’exploitation du gaz de schiste. L’argument est qu’il nous permettrait d’être moins dépendants ou au moins de renverser le rapport de force entre pays producteurs et consommateurs.

Cette idée avait déjà été avancée pour améliorer la balance commerciale ou pour renégocier nos contrats et obtenir un meilleur prix du gaz. Elle l’est aujourd’hui pour des raisons de sécurité et de pouvoir géopolitique. Mais l’ensemble des prévisions montrent que la production de gaz de schiste réduirait au mieux notre dépendance en gaz extérieur d’à peine 10 % d’ici à 2035.

Or, il faut être naïf pour imaginer qu’une réduction de 10 % de notre consommation de gaz aurait un impact significatif sur les équilibres géopolitiques. Certes, cela diminuerait notre dépendance à la Russie mais nous ne pourrions pas pour autant nous passer complètement du gaz russe.

Lire la suite de l’article sur Reporterre.net

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes