Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > Gaz de schiste : Total quitte la Pologne

Gaz de schiste : Total quitte la Pologne

lundi 14 avril 2014

GAZ DE SCHISTE : TOTAL QUITTE LA POLOGNE

Article sur stopgazdeschiste.org

5° compagnie à quitter la Pologne, TOTAL n’a pas renouvelé son unique permis d’exploration de gaz de schiste

LA POLOGNE "ELDORADO DU GAZ DE SCHISTE" ?

Total n’a pas renouvelé son unique permis d’exploration de gaz de schiste en Pologne, devenant ainsi la cinquième compagnie pétrolière internationale à renoncer, a annoncé le ministère polonais de l’Environnement. "Total avait un permis d’exploitation dans l’est de la Pologne, près de Chelm, qui a expiré le 1er avril", a déclaré à Reuter Pawel Mikusek, porte-parole du ministère de l’Environnement. "Ils ne l’ont pas renouvelé."

On s’en souvient la Pologne avait lancé il y a trois ans déjà son offensive dans le gaz de schiste. Le Premier ministre Donald Tusk promettait à l’époque, non sans avoir bafoué la réglementation européenne en matière d’attribution de marché, une exploitation à l’échelle commerciale pour 2014,

Que ne promettait-on pas il y a trois ans : La Pologne "première réserve de gaz de schiste d’Europe", suivie de la France. De véritable gisements hydrocarbures dignes du pétrole du Qatar sous nos pieds !

Mais la révision à la baisse des réserves de gaz, un environnement réglementaire flou et les premiers résultats médiocres des quelques forages effectués ont eu raison de l’engagement des compagnies américaines Marathon Oil, Talisman Energy et Exxon Mobil ainsi que de l’italienne Eni.

Ces défections successives laissent Chevron seul en lice pour explorer le sous-sol polonais à la recherche de gaz de schiste. Dans l’Est de la Pologne dans des régions agricoles, comme à Zurawlow, il existe des paysans qui résistent contre l’intrusion de Chevron sur leurs terres.

A l’heure où le GIEC sort son 5° rapport encore plus alarmant que les 4 premiers, il est grand temps que la plaisanterie cesse et que la riche Europe serve de modèle en engageant tout de suite une vigoureuse et vitale transition énergétique.

Tout l’article avec des liens sur stopgazdeschiste.org

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes