Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Fin 2017, après 7 années de lutte, sont enfin abrogés les permis Gard-Ardèche dits du Bassin d’Alès, de la Plaine d’Alès et de Navacelles : L’actualité juridique et administrative des permis

Accueil > L’espace presse du Collectif 07 > USA : Un rapport édifiant et un film révèlent comment le boom de la (...)

USA : Un rapport édifiant et un film révèlent comment le boom de la fracturation détruit la vie des Texans

mercredi 26 février 2014

USA : UN RAPPORT ÉDIFIANT ET UN FILM RÉVÈLENT COMMENT LE BOOM DE LA FRACTURATION DÉTRUIT LA VIE DES TEXANS

L’article original : Gripping Report and Film Reveal How Fracking Boom Destroys Texans’ Lives de Brandon Baker sur ecowatch.com
Traduction de Max du collectif Basta ! Gaz Alès sur bastagazales.wordpress.com

Shelby Buehring est né dans le sud du Texas où il a acheté une maison en 1995, mais depuis cette période, il a appris à haïr sa région.
Le boom de la fracturation hydraulique dans la région a rendu sa femme, Lynn, dépendante d’un inhalateur pour l’aider à respirer correctement dans une atmosphère en proie à une épaisse fumée noire, des puanteurs fortes et autres effets environnementaux provoqués par la fracturation à proximité de leur domicile dans le comté de Karnes.

Les Buehrings, membres du Centre for Public Integrity, les Nouvelles de Inside Climate et The Weather Channel ont examiné et découvert l’un des rapports les plus saisissants et visionné un court métrage publié mardi, ainsi que tous les éléments de ce dossier exposant l’impact de la fracturation hydraulique.

Voir la vidéo sur vimeo.com

" Il n’y a rien à faire, a déclaré Shelby Buehring, sauf vivre près de l’exploitation de la Eagle Ford Shale et personne ne nous écoute" .

" Ils ne vont pas s’arrêter, nous devons donc vivre avec cette pollution ou partir !.. C’est ma maison, et je maudis cela. "

La zone exploitée par Eagle Ford Shale mesure 250 km de long sur 30 km de large et s’étend dans le comté de Leon, dans le nord du Texas, vers la frontière sud-ouest du Mexique. Les points importants relevés dans le rapport et le court métrage sont, le manque de vigilance et d’égards envers les résidents. C’est carrément épouvantable.

La Texas Commission on Environmental Quality (TCEQ) (Commission sur la Qualité Environnementale du Texas), qui régit la plupart des émissions atmosphériques, a infligé des amendes à deux entreprises de l’industrie du pétrole et du gaz du 1er janv. 2010 au 19 novembre 2013, en dépit de 164 violations caractérisées.

Il y a eu 284 plaintes déposées pendant ce temps, mais elles sont tombées aux oubliettes.

Selon les trois agences d’évaluation réunies lors d’une discussion de groupe en Septembre 2013, le Représentant d’Etat Harvey Hilderbran, un républicain du Texas Central, a déclaré, " Je crois que si vous êtes anti-pétrole et gaz, vous êtes anti-Texas, ".

Ceux qui ont étudié le boom de la fracturation, ne sont pas surpris par ses effets néfastes.

" L’énergie l’emporte pratiquement à chaque fois, " a déclaré dans le rapport Robert Forbis Jr., professeur adjoint de sciences politiques à l’Université Texas Technology. " Il semble cynique de dire cela, mais c’est la façon dont les Etats le voient : "Promouvoir le développement économique et réduire les facteurs de risque. "

Après toutes ces révélations depuis mardi 18 février, le rapport et le film font des vagues à travers tout le pays.

"Les 8 mois d’enquête sur le "Fracking Eagle Ford" menées par les journalistes lauréats du prix Pulitzer révèlent que la fracturation hydraulique empoisonne littéralement l’air que respirent les enfants et leurs familles", a déclaré John Armstrong de "Frack Action pour les New-Yorkais" contre la fracturation hydraulique. " Polluée par des produits chimiques toxiques comme le sulfure d’hydrogène et le benzène, l’air empoisonné par fracturation entre dans les maisons, les garderies et les écoles des régions entières .

Cette enquête et les centaines de plaintes s’appuient sur une communauté déjà importante du monde scientifique montrant que la fracturation empoisonne intrinsèquement l’air et menace la santé de populations entières.

D’autres conclusions choquantes sur la zone opératoire d’Eagle Ford et Texas, découvertes par Inside Climate News (Nouvelles du Climat Intérieur), Center for Public Integrity (Centre pour l’Intégrité Publique) et The Weather Channel (Le Canal Météo), comprennent :

- Des milliers d’installations de pétrole et de gaz, y compris six des neuf sites de production près de la maison des Buehrings sont autorisées à l’auto-vérification de leurs émissions sans les déclarer à la TCEQ.

- Il y a seulement cinq détecteurs (sondes) d’air permanents installés sur les 50.000 Km2 de la zone exploitée par Eagle Ford Shale.

- Depuis 2009, les rejets atmosphériques toxiques imprévus associés à la production de pétrole et de gaz ont augmentés de 100 pour cent. Ce sont des événements avérés d’émissions toxiques et généralement causés par des erreurs humaines ou des équipements défectueux.

- La législature du Texas a réduit d’un tiers le budget de la TCEQ depuis que le boom « Fracking Eagle Ford » a commencé : partant de 555 millions $ en 2008 pour descendre à 372 millions de dollars en 2014. Durant la même période, l’État a également réduit de $ 621 000, le financement de l’équipement de surveillance de l’air.

Ambre Lyssy, un agriculteur de la zone également interviewé déclare qu’il ne peut contrôler ce que ses enfants mangent, il peut constater aussi ce qui se passe sur leur peau, mais ne peut pas contrôler l’air qui vient de l’autre côté de ses voisins.

Une autre résidente interrogée par les personnalités, Cynthia Dupnik, a décidé de tenir un journal quotidien de ce que sa famille et elle sentent à proximité de leur domicile. Elle considère important de prendre des notes parce que de nouveaux symptômes et des effets secondaires apparaissent sans cesse alors que le boom pétrolier continue. Saignements de nez et des plaies ont été parmi les effets éprouvés par sa famille,
"surtout des maux que nous n’avions pas avant " dit-elle.

Le rapport souligne que si les Etats sont responsables de l’application de la Loi du Gouvernement Fédéral sur l’assainissement de l’air, ils sont aussi en grande partie responsables de la réglementation "fracking" sur leurs territoires .

Les journalistes ont proclamé que le TCEQ a refusé les demandes d’entrevues téléphoniques durant les huit mois d’investigations. Un délégué a finalement répondu à un e-mail indiquant que les polluants de l’air dans la zone de schiste d’Eagle Ford n’ont pas été un sujet de préoccupation "dans une perspective à long terme ou à court terme. "

Les résidents interrogés ont raconté une histoire très différente : « On ne peut pas échapper aux produits chimiques dans l’air parce que nous vivons ici 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, nous n’avons pas d’autre maison où aller » a déclaré Ambre Lyssy.

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes