Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > L’espace presse du Collectif 07 > USA : lettre de professionnels de la santé au président Obama

USA : lettre de professionnels de la santé au président Obama

mercredi 26 février 2014

PROTÉGEONS LA SANTÉ DE L’AMÉRIQUE DE LA FRACTURATION

20 février 21014

Monsieur le Président Obama ,

En tant que médecins, infirmières , chercheurs et autres professionnels de la santé publique , nous sommes profondément préoccupés par le nombre élevé de fracturations hydrauliques horizontales (« fracking ») et ses menaces croissantes qui pèsent sur la santé publique et sur l’environnement .

Les opérations de fracturation ( c’est à dire , le cycle complet des opérations d’extraction , pas uniquement la technique de fracturation ) injecte des mélanges complexes de produits chimiques toxiques à grande profondeur générant des millions de gallons d’eaux usées qui peuvent être mélangé avec des matières radioactives cancérigènes et avec des composés organiques volatiles ( COV ) mais d’autres d’autres polluants nocifs dans l’air que nous respirons générant de l’asthme et contribuant de manière significative au réchauffement planétaire.

Chacune de ces menaces fait de plus en plus sentir ses effets :

- Les opérations de fracturation ont contaminé les sources d’eau potable de la Pennsylvanie au Nouveau-Mexique.
* Les fuites et les déversements de fluide de fracturation - qui contiennent souvent des agents cancérogènes connus (par exemple, benzène) et perturbateurs endocriniens chimiques - ont pollué les rivières et les ruisseaux .
* D’autres contaminants ont coulé dans les puits résidentiels . Les eaux usées de fracturation - contenant souvent des métaux lourds (plomb , arsenic ) et les matières radioactives (par exemple, le radon , uranium) - ont atteint les eaux souterraines.
* Les contaminants atmosphériques rejetés par les activités de fracturation comprennent des composés organiques volatils (COV) , certains sont cancérigènes , et apparaissent des dommages au foie , aux reins et au système nerveux central .
* Des chercheurs de l’Université du Colorado School of Public Health ont constaté que les personnes vivant dans un demi-mile des puits de fracturation avaient un risque supérieur à vie de développer un cancer que les personnes vivant plus loin.

- Il y a un nombre croissant de cas documentés de personnes souffrant de problèmes de santé aigus et chroniques et qui vivent à proximité des opérations de fracturation - y compris des nausées, des éruptions cutanées, étourdissements , maux de tête et le nez, saignements.
Les médecins qui examinent les dossiers médicaux en Pennsylvanie ont appelé ces maladies " la pointe de l’iceberg " des impacts du fracking sur la santé et

- Les opérations de fracturation libèrent des quantités importantes de pollution augmentant la température sur la plénète.
Le méthane, dont les scientifiques disent maintenant qu’il est 86 fois plus puissant que le carbone sous forme de gaz à effet de serre pendant plus de 20 ans, est issu des puits de fracturation de pétrole et de gaz mais aussi pendant le traitement , la transmission et la distribution de gaz .

Le réchauffement global constitue une grave menace pour la santé humaine par les vagues de chaleur, les événements météorologiques extrêmes, les inondations, la contamination de l’eau, l’élévation du niveau de la mer, l’expansion des maladies transmises par les insectes, la dégradation de la qualité de l’air , les dommages sur les récoltes agricoles, l’instabilité sociale et les conflits.

Compte tenu de ce bilan des dégâts, la prudence et la plus grande précaution serait d’arrêter de fracturer.

Au lieu de cela l’industrie du pétrole et du gaz cherche à étendre la fracturation à un rythme frénétique, même dans des zones qui fournissent potable eau pour des millions d’américains .

À la lumière de cela, nous vous invitons urgemment à prendre deux mesures immédiates pour protéger les familles et les communautés sur la ligne de front de la fracturation hydraulique
 :
- premièrement, appeller à éliminer le vide qui permet à la fracturation d’être exemptée des dispositions clés des lois sur environnement et sur la santé publique de notre pays , y compris la loi sur l’eau saine , Clean Air Act, et les lois sur les déchets dangereux .

- deuxièmement, tenir compte de la recommandation du comité de surveillance de la fracturation (administration’s fracking advisory committee ) et déclarer les zones sensibles (y compris les lieux qui fournissent de l’eau potable pour des millions d’américains)comme " hors-limites " à la fracturation.

Si rien n’est fait, la fracturation hydraulique horizontale à grande échelle pourrait bientôt devenir l’une des plus grands menaces pour la santé auquel nous serions confrontés dans une génération.

Nous vous exhortons à prendre des mesures dès maintenant.

Cordialement.
Lettre signée de milliers de noms de professionnels de la santé aux USA

Télécharger la lettre originale en anglais (pdf 373 ko)

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes