Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > Un puits de gaz de schiste en feu dans le Marcellus en Pennsylvanie

Un puits de gaz de schiste en feu dans le Marcellus en Pennsylvanie

mercredi 12 février 2014

UN PUITS DE GAZ DE SCHISTE EN FEU
DANS LE MARCELLUS EN PENNSYLVANIE

Par Molly Naissance et Sean D. Hamill sur La Gazette de Pittsburgh

Ce 12 février 2014, le puits de gaz de schiste continue de brûler et la fumée de s’élèver au-dessus des flammes sur le site de l’incendie du puits de gaz de schiste de Chevron près Bobtown dans le comté de Green dans le Marcellus en Pennsylvanie - USA.

C’est la pire crainte de ceux qui travaillent sur un puits de gaz naturel.
Une étincelle ou une erreur et le résultat est un incendie de puits potentiellement mortel qui brûle hors de tout contrôle, causant encore plus de danger pour les experts qui ont été envoyé pour contenir l’incendie.

Voilà la situation dans Dunkard dans le comté de Greene - Marcellus Pennsylvanie - , après que quelque chose a causé un incendie sur le puits de gaz de schiste appartenant à Chevron juste avant 7 heures du matin ce mardi, laissant un employé blessé et un autre travailleur disparu et présumé mort .

Plus de 12 heures après une explosion qui "ressemblait à un jet passant au-dessus de votre maison" selon un voisin, le feu, alimentée par le gaz du puits, a continué à envoyer des flammes et de la fumée dans l’air provoquan un sifflement qui pourrait être entendu à 1 kilomètre de là.

La chaleur de l’incendie - qui a causé l’explosion un camion-citerne plein de gaz sur le site était si intense que les premiers intervenants des services d’incendie locaux ont dû se retirer plutôt que de risquer une blessure.
"Ils ont essentiellement reculé et laissé le feu brûler », a déclaré John Poister, porte-parole du ministère de la Protection de l’Environnement en Pennsylvanie. Trois personnes du ministère sont sur le site de l’enquête.

La Police de l’État a été informés que contenir le feu pourrait prendre des jours.
"On nous dit ... que l’incendie sur le site lui-même en feu, ne sera pas contenu et que nous n’aurons pas accès à cette propriété avant au moins quelques jours" a déclaré Trooper Stefani Plume lors d’une conférence de presse ce mardi.
Des experts en incendie sur puits de gaz tel que celui-ci ont été envoyé à partir de Houston.

Patti Green, un porte-parole de Wild Well Control, la société que Chevron appelé pour essayer de contenir l’incendie a déclaré qu’il ne serait pas inhabituel pour une équipe d’intervention de laisser un feu brûler avant de faire une tentative pour le juguler.

La question restée sans réponse ce mardi est celle de la cause de l’explosion.

Bien que le feu a été initialement pensé pour être une "éruption ", dans lequel il y avait une perte de contrôle à la tête de puits en cours de forage qui a abouti à la libération de gaz naturel, M. Poister dit qu’il avait été informé que ce n’était pas lié à un accident de forage.

Au lieu de cela, dit-il, le puits avait été foré depuis longtemps et les équipes étaient sur ​​place mardi matin pour mettre en place le tuyau qui relierait le puits au réseau de gaz - la dernière étape avant la mise en production bien .

Les dossiers DEP montrent que Lanco 7H de Chevron a été foré en Mars 2012 - ainsi que deux autres puits sur le même emplacement de puits - et n’avait pas encore commencé à produire du gaz.

Les dossiers "en ligne" de DEP montrent également l’Etat n’avait pas émis de violations contre Chevron pour les problèmes liés au forage de trois puits sur la plateforme.

En Décembre, Chevron a été accusé d’une violation pour un incident lié à l’emplacement du site du puits - pour défaut de se conformer aux termes et conditions du site de l’autorisation de l’État - mais aucun détail de cette violation n’était immédiatement disponible.

Chevron a déclaré l’explosion s’est produite à environ 06h45 mardi.

John Kuis, 57 ans, à proximité de Dilliner dit qu’il a entendu son chien Riley commence à grogner tôt le matin, secondes avant de sentir le grondement .
"Puis la maison subit une sorte de secousse et il y a eu un grand bang" at-il dit.

M. Kuis, qui vit à moins d’un demi-mile du puits, a dit avoir vu de la fumée et des flammes de sa fenêtre et a d’abord pensé la maison de son voisin avait explosé.

Un entrepreneur travaillant pour Chevron avait 20 employés sur le site au moment de l’explosion. Au-delà de l’ouvrier qui a été blessé et celui qui manque, les 18 autres travailleurs ont été comptabilisées à 08h48 selon Rep Pam Snyder, D- Greene.

Les employés de Chevron sont venus sur les lieux après l’explosion et ont immédiatement décidé de faire appel à des experts du Wild Well Control, et la police a créé un périmètre demi-mile autour du site .

D’après M. Poister, il n’y a aucun écoles, maisons ou entreprises à l’intérieur du périmètre de la police de l’Etat et les fonctionnaires de l’État ne pensent pas que le gaz naturel qui brûle soit toxique. Le feu semblait être contenue à l’ emplacement de puits .

Wild Well Control dispose d’un bureau dans Southpointe ,le comté de Washington et possède dans un bureau à Clearfield des équipements prêts à fonctionner pour aider lors d’incidents de contrôle de puits.

Mais les bureaux locaux ne sont généralement pas dotés de spécialistes - que Wild Well appelle ses « équipes de première intervention » - qui s’occuperaient un feu de puits ou autre incident de contrôle de puits .

La plupart des spécialistes de ce niveau aux États-Unis sont sont employés chez Wild Well Control à Houston et doivent donc être envoyés, a déclaré Mme Green. Cette équipe est arrivée à l’aéroport international de Pittsburgh a environ 12h45

L’équipe est arrivée sur le site et, après le matériel, à environ 17 heures ce mardi et a commencé à "travailler avec nous pour élaborer des plans pour répondre en toute sécurité ) la situation", a déclaré dans un communiqué le porte-parole de Chevron Trip Oliver.

Intervenir sur un tel incident est rare, même pour Wild Well Control, une des principales sociétés d’intervention les plus connus au monde . L’an dernier, Wild Well Control est intervenu sur cinq éruptions de puits de surface accompagnés par des incendies et 25 autres éruptions de surface qui n’avaient pas de feux.

Traduction rapide de "Xtophe" de l’article en anglais de Molly Naissance et Sean D. Hamill sur La Gazette de Pittsburgh

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes