Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > Articles divers : gaz et huile de schiste > Gaz de schiste ... le retour : le rapport parlementaire de OPCEST plaident (...)

Gaz de schiste ... le retour : le rapport parlementaire de OPCEST plaident pour une exploration expérimentale

vendredi 29 novembre 2013

GAZ DE SCHISTE LE RETOUR ...
LE RAPPORT PARLEMENTAIRE DE OPCEST
PLAIDENT POUR UNE EXPLORATION EXPÉRIMENTALE

Mercredi 27 novembre 22013, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) produit son rapport définitif sur les technologies alternatives à la fracturation hydraulique.

Sans surprise, les parlementaires réaffirme que la fracturation hydraulique reste la technologie la mieux maîtrisée et qu’il faut continuer à avancer sur la fracturation à base de propane, comme ils l’avaient écrit dans leur rapport d’étape cet été.

Pour évaluer les ressources françaises, le rapport plaide pour "quelques dizaines de forages expérimentaux" en France afin de tester "la fracturation hydraulique améliorée ou des techniques alternatives".

Les deux co-rapporteurs du texte, le sénateur UMP de l’Orne Jean-Claude Lenoir et le député socialiste du Nord Christian Bataille, avaient été chargés en début d’année d’étudier les "techniques alternatives" à la fracturation hydraulique par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst), organisme qui rassemble des élus de tous bords.

La fracturation hydraulique, très controversée en raison des risques qu’elle fait peser sur l’environnement, a été interdite par une loi de juillet 2011, validée en octobre dernier par le Conseil constitutionnel.
Mais depuis l’adoption de cette loi, les recherches sur cette technologie et d’autres techniques ont évolué "très rapidement", a constaté Jean-Claude Lenoir. "La fracturation hydraulique est aujourd’hui la méthode la plus employée, mais ce n’est pas la seule technique disponible et on peut envisager d’autres techniques", comme la fracturation au propane, déjà opérationnelle.

"Malheureusement, la recherche se développe partout sauf en France", a-t-il ajouté.
Les auteurs du rapport ont fait remarquer que la loi de juillet 2011 prévoyait également des expérimentations scientifiques, et ont réclamé qu’elle soit "pleinement" appliquée.

"S’opposer à la recherche, c’est de l’obscurantisme", s’est insurgé Christian Bataille.
"Nous constatons que le dossier du gaz de schiste a été diabolisé en France", a regretté le sénateur UMP de l’Orne Jean-Claude Lenoir, qui a dirigé le rapport avec le député socialiste du Nord Christian Bataille.

 

Pour le Collectif 07 Stop au Gaz et Huile de Schiste :
- Qui est diabolisé et qui est diabolique est certainement une bonne question.
* Les rapports opaques entre parlementaires et lobbies en tous genre en est une autre.
- Le Collectif 07 SGHDS rappelle que lors de l’entretien qu’ils ont eu le 16 septembre 2013 avec ces deux parlementaires , les représentants du Collectif 07 ont été très surpris de la méconnaissance par leurs interlocuteurs des données financières et économiques du dossier gaz de schiste aux USA.
- notamment que contrairement à ce que croient ou laissent croire messieurs Bataille et Lenoir, la fracturation hydraulique ne concerne pas la fracturation avec de l’eau mais qu’elle est la dislocation ciblée de formations géologiques peu perméables par le moyen de l’injection sous très haute pression d’un fluide destiné à fissurer et micro-fissurer la roche.
- enfin le Collectif 07 SGHDS rappelle que l’objet de ce groupe de travail était d’étudier les techniques alternatives à la fracturation hydraulique et pas de remettre en cause la loi de juillet 2011 récemment confirmée par le Conseil Constitutionnel.

 

OPCEST - LES CONTRE-VÉRITÉS DU RAPPORT PARLEMENTAIRE SUR LE GAZ DE SCHISTE. Sur Le Monde.fr, lire l’article de Marie-Béatrice Baudet et Audrey Garric, journalistes au Monde

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes