Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > L’espace presse du Collectif 07 > Lettre ouverte des collectifs aux opposants au forage de Balcombe

Lettre ouverte des collectifs aux opposants au forage de Balcombe

vendredi 4 octobre 2013

Lettre ouverte des collectifs français Non aux pétrole et gaz de schiste et de houille* en soutien aux opposants au forage de Balcombe (West Sussex)

Monsieur l’Ambassadeur,
A l’attention de Sir Peter Ricketts
Ambassadeur du Royaume Uni à Paris
35, rue du Faubourg St Honoré
75383 Paris Cedex 08

Par la présente, les Collectifs français "NON aux pétrole et gaz de schiste et de houille" tiennent à manifester leur soutien aux citoyens britanniques arrêtés alors qu’ils manifestaient pacifiquement et tentaient d’empêcher les camions et engins de la société Cuadrilla Resources d’accéder au site d’exploration de Balcombe, (West Sussex). Les activités de forage, risquées et polluantes, de cette entreprise visait, sur ce site, des hydrocarbures de schiste.

Suite à plus d’une centaine d’arrestations, plusieurs manifestants ont été convoqués à la cour de Crawley mercredi 25 septembre dernier, et accusés de trouble à l’ordre public. Parmi eux se trouvaient Simon Welsh, poète Balcombais, arrêté pour avoir entonné un chant à l’entrée du site de forage, et Caroline Lucas (1), unique députée du Green Party au Parlement britannique, qui a pris fait et cause pour la population, devant le constat d’impossibilité d’instaurer un dialogue avec le gouvernement. Cette dernière, contre laquelle la peine la plus lourde semble avoir été requise, comparaîtra devant la Crawley Magistrates’ Court le 9 octobre prochain, et encourt une amende d’un millier de livres sterling.

Dans le combat qui oppose les habitants du village de Balcombe, et leurs soutiens britanniques, à la compagnie Cuadrilla, toutes les démarches vis-à-vis des administrations concernées, toutes les tentatives de concertation, de négociation, de supplique ont été mises en oeuvre. Il en est globalement de même pour tous les opposants européens aux hydrocarbures dits non conventionnels, qui ne peuvent accepter que des entreprises utilisant des techniques notoirement et définitivement polluantes pour l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures piégés dans la roche, obtiennent une mainmise totale sur leurs ressources naturelles essentielles, et sur la qualité de leur existence.
Cette prise de position vaut pour toute exploration et exploitation d’hydrocarbures non conventionnels, quel que soit leur nom (shale gas, shale oil, tight gas, coal sem gas ou encore coalbed methane), pour employer un vocabulaire qui aurait effrayé Shakespeare lui-même.

C’est donc devant l’absence de considération des intérêts vitaux des populations, que les manifestations pacifiques, voire la désobéissance civile non violente dans certains cas, restent aujourd’hui l’unique façon de faire entendre par nos gouvernements nos craintes et notre refus de voir détruits à jamais nos territoires, de voir compromise notre santé, celles de nos enfants et de leurs descendants, de savoir les générations futures criminellement exposées aux pires difficultés climatique (2) et à des problèmes cruciaux pour l’approvisionnement en eau.

Suite à une première vague d’interpellations, le 26 juillet dernier, les Collectifs français « NON aux pétrole et gaz de schiste et gaz de houille » avaient adressé un courrier, resté lettre morte, à tous les eurodéputés pour exprimer leur préoccupation devant une politique de plus en plus répandue en Europe visant à faire passer en force, voire par la violence policière, des projets mettant en péril la qualité de l’environnement, la santé et la sécurité des citoyens ainsi que l’économie locale.

Nous avons également dénoncé par le biais d’un communiqué de presse, daté du 24 août 2013 et co-signé par une centaine d’associations, collectifs et organisations françaises, italiennes, allemandes, colombiennes, suisses, polonaises, britanniques et américaines, l’arrestation, avec Madame Lucas, d’une trentaine d’autres manifestants à Balcombe.

Aujourd’hui nous considérons qu’une condamnation, au sein de l’Europe, fût-elle symbolique, d’un geste éminemment citoyen visant à préserver la qualité et la sécurité de la vie des habitants de Balcombe, ou d’ailleurs, serait à considérer comme un signal fort du mépris de la justice pour les légitimes engagements citoyens de tous les européens.

C’est pourquoi nous vous prions, Monsieur l’Ambassadeur, de transmettre aux autorités britanniques, et à Monsieur le Premier Ministre en particulier, les profondes préoccupations des collectifs français dans leur ensemble concernant la liberté de manifester - principe inscrit dans les lois de votre pays - et de manière plus fondamentale encore, le droit de chaque être humain
à vivre dans un environnement sain.

Les collectifs français opposés à la fracturation hydrochimique dans le cadre de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de schiste et de houille tiennent à témoigner leur solidarité aux résistants de Balcombe dont ils saluent le courage et la détermination. Ils appellent le pouvoir judiciaire du Royaume-Uni à annuler toutes les charges qui pèsent sur les personnes interpellées, dans un geste de compréhension et d’apaisement.

Ensemble et d’une même voix, nous appelons les gouvernements européens dans leur ensemble
- à entendre le refus des citoyens de voir poursuivre une quête énergétique mortifère,
- à suspendre tout forage visant in fine à extraire des énergies extrêmes,
- et à engager au plus tôt toute démarche visant à enclencher la transition énergétique.

Permettez-nous enfin de rappeler ces mots de feu Edmund Burke, qui définissait la société comme étant "a partnership not only between those who are living, but between those who are living, those who are dead, and those who are to be born." Ils trouvent ici tout leur sens.

Vous remerciant de bien vouloir transmettre nos inquiétudes et notre détermination à lutter ensemble contre une énergie insupportablement polluante,
nous vous prions de recevoir,
Monsieur l’Ambassadeur, l’assurance de notre très haute considération.

Les Collectifs français "NON aux pétrole et gaz de schiste et de houille" NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTE ET DE HOUILLE, NON AUX ÉNERGIES EXTRÊMES,
NI ICI NI AILLEURS, NI AUJOURD’HUI NI DEMAIN

Le 2 octobre 2013
Contacts :

Françoise Lienhard, Sud-Est 09 54 14 53 26
Isabelle Levy, Jouarre 06 63 04 05 19
http://www.nongazdeschiste.fr

(1)http://www.independent.co.uk/news/uk/crime/green-party-mp-caroline-lucas-charged-over-balcombe-antifracking-protests-8839123.html
« The Crown prosecution Service has confirmed Ms Lucas will be prosecuted for “breaching a police order on public assemblies and wilful
obstruction of the highway” »
(2)http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/09/28/par-prudence-les-experts-du-giec-auraient-sous-estime-les-effets-du-
rechauffement_3486406_3244.html
« Par prudence, le GIEC aurait sous-estimé les effets du réchauffement » LE MONDE | 28.09.2013 Par Stéphane Foucart
* Collectifs citoyens opposés à l’exploration et à l’exploitation des hydrocarbures « non conventionnels », à la fracturation du
sous-sol, aux forages extrêmes et appelant à une véritable transition énergétique pérenne.

 


Collectifs signataires  : Collectif GAZPART (02), Collectif 07, Collectif Stop au Gaz de Schiste (Ardèche), Collectif Citoyen du Narbonnais Non Gaz et Pétrole de Schiste (11), Collectif "Non au gaz de schiste Montélimar /Drôme Sud" (26), Collectif stop gaz de schiste Anduze (30), Collectif Garrigue Vaunage (30), Collectif Roquedur-Le Vigan (30), Collectif de Barjac (30), Collectif Basta ! Gaz Alès (30), Collectif Garrhodstopgaz Gard Rhodanien (30), Collectif 32 Non au gaz de schiste, Collectif des « Dindons de la farce », Collectif "Montpellier Littoral contre les gaz, pétrole de schiste !"(34), Collectif citoyen de Pézenas, Castelnau de Guers (34), Collectif Orb-Jaur non au gaz de schiste (34), Collectif bassin de Thau (34), Collectif Sète (34), Eco’lectif Dégaze Gignac et Environs (34), Collectifs Isérois Stop aux GHRM (38), Collectif Florac Non au Gaz de Schiste (48), Collectif Causse Méjean - Gaz de Schiste NON ! (48), Collectif Non Gaz La Canourgue (48), Collectif Houille ouille ouille (59/62), Collectif citoyen Ile-de-France non aux gaz et pétrole de schiste (Ile-de-France, Paris), Collectif briard (77), Collectif Pays Fertois (77), Collectif stop pétrole de schiste sud 77, C.R.I.Nonville (77), Collectif NPGDS du Bocage gâtinais (77 - 89 - 45), Collectif 91 non au gaz et pétrole de
schiste

Télécharger la lettre ouverte (pdf 170 ko)

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes