Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > Articles divers : gaz et huile de schiste > Des infos de la fracturation aux USA

Des infos de la fracturation aux USA

samedi 20 juillet 2013

Alors que Josh Fox nous gratifie du deuxième volet de son documentaire "Gasland II", Arte tv a diffusé Gasland I.

Ces documentaires mais d’autres aussi tel que "la malédiction du gaz de schiste" ou les nombreuses expertises, les articles de presse ... nous confirme au fur et à mesure que le temps passe et que les langues se délient que l’exploitation de ces hydrocarbures non-conventionnels :
- est un véritable désastre sanitaire, environnemental et économique pour les régions concernées
- que les dégâts sont considérables et irréversibles
- que depuis 20 ans l’on sait tout cela mais que la puissance des lobbies est immense
- que ce lobbying amène les élus à des conflits d’intérêts de part leurs liens avec les compagnies
- que cala transforme les démocraties en des régimes oligarchiques perpétuant ce que d’aucuns appellent "des crimes contre l’humanité"
- Tout cela ici comme ailleurs.

Gasland I et II, la Malédiction du Gaz de Schiste ... des documentaires a voir et à revoir sans faute

 

Ci-dessous quelques articles de l’actualité aux USA.
De tels articles sont quotidiens, vous pouvez le lire sur la revue de presse de ce site, notamment celle de Bruno le Vigannais.
Ils sont généralement en anglais car nous n’avons pas le temps de les traduire.

Pourquoi les journaux français, hormis quelques rares exceptions, ne s’en font ils pas les échos ?
- parce que les liens entre la finance et la presse portent gravement atteinte à la liberté de celle-ci et au travail des journalistes.
- parce que comme le dit l’humoriste Daniel Villanova : "en France la presse n’est pas muselée car il y a bien longtemps que les journalistes ne mordent plus."

Le droit du public à une information de qualité, complète, libre, indépendante et pluraliste, rappelé dans la Déclaration des droits de l’homme et la Constitution française, guide le journaliste dans l’exercice de sa mission. Cette responsabilité vis-à-vis du citoyen prime sur toute autre.
Signez l’appel de Médiapart : « Nous avons le droit de savoir »

 

Quelques articles de l’actualité aux USA.
Télécharger le pdf des articles complets traduits en français->doc 1771] (pdf de 87 ko)

- Une autre usine de traitement des eaux usées Pennsylvanie accusée de rejets des eaux usées de fracturation radioactives
L’article en anglais sur Desmoblog.com

selon un groupe environnemental qui a annoncé aujourd’hui qu’elle porte plainte, un industriel du traitement des eaux usées de Pennsylvanie a illégalement accepté dans sa station de traitement des eaux usées du pétrole et du gaz qui ont pollué et contaminé la rivière Allegheny avec des déchets radioactifs et d’autres polluants.

« Traitement des Déchets Corporation" a pratiqué des déversements illégaux d’eaux usées de pétrole et de gaz depuis au moins 2003, et continue de déverser ces eaux usées sans autorisation en vertu de la Clean Water Act et de la Loi sur les cours d’eau propre ». Clean Water Action fait part de son intention d’intenter des poursuites.

 


- Un laboratoire d’East Syracuse a admis que depuis trois ans il a falsifié des tests chimiques sur l’eau et le sol qu’il effectua pour 31 clients, dont plus d’une douzaine d’entités publiques.
L’article en anglais sur Syracuse.com

L’Agence fédérale de protection de l’environnement a informé les victimes des résultats potentiellement inexacts, et beaucoup d’entre eux ont exprimé leur préoccupation, a déclaré Michael Fiore, un agent spécial auprès du inspection générale de l’EPA.

 


- Une entreprise pratiquant la fracturation hydraulique s’engage à verser 20 millions de dollars pour "réparer les dégâts causés"
L’article en anglais sur Legal Times.com

Une filiale d’Exxon Mobil a accepté, pour régler les accusations de violation de la Loi sur l’assainissement de l’eau, de s’engager à dépenser environ 20 millions de dollars afin de mieux gérer la pollution des eaux usées provenant de ses opérations de fracturation en Pennsylvanie et en Virginie-Occidentale.

L’Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis et le ministère de la Justice a allégué que XTO Energy Inc. a rejeté en Novembre 2010 des eaux usées contaminées par des polluants, y compris les chlorures, le baryum, le strontium et le total des solides dissous provenant d’une vanne ouverte à partir de réservoirs reliés entre eux dans une station d’épuration de Penn Township. Ces polluants ont été retrouvés dans un affluent du bassin de la rivière Susquehanna.

 


- Les fonctionnaires californiens se débattent avec les secrets commerciaux sur la fracturation hyfraulique
L’article en anglais sur LA Times.com

Les fonctionnaires de l’Etat ont été inondées par plus de 20.000 commentaires et suggestions concernant la réglementation de la technique de forage de gaz et huile appelé fracturation, ont indiqué des responsables mercredi.

Les membres de la Commission California Water ont exprimé des préoccupations qui leur sont propres mercredi au sujet de savoir si l’Etat doit traiter les recettes de certains liquides de fracturation que les secrets commerciaux permettent de ne pas divulguer au public.

 

Plus de séismes aux Etats-Unis, la faute aux gaz de schiste
L’article en français sur democratie-reelle-nimes.over-blog.com

Aux États-Unis, le boom des gaz et pétroles de schiste est associé à une spectaculaire augmentation de la fréquence des tremblements de terre dans des régions historiquement calmes.

Plusieurs rapports scientifiques publiés récemment outre-Atlantique mettent en évidence une augmentation spectaculaire de la sismicité dans des régions historiquement calmes des États-Unis, liée à l’exploitation massive des hydrocarbures non conventionnels qui, en moins d’une décennie, ont changé la donne énergétique nord-américaine. Cette exploitation a été permise par la combinaison de deux techniques, la fracturation hydraulique (interdite en France par une loi de 2011) et les forages horizontaux.

« Le nombre de tremblements de terre a augmenté dramatiquement au cours des dernières années dans le centre et l’est des États-Unis, écrit William Ellsworth, de l’United States geological survey (USGS), organisme de recherche en géologie, dans un article publié dans la revue Science du 12 juillet. Plus de 300 séismes de magnitude 3 ou plus se sont produits en trois ans, entre début 2010 et fin 2012, alors que la moyenne était de 21 événements par an entre 1967 et 2000. »

« La moitié au moins des tremblements de terre de magnitude 4,5 ou plus qui ont frappé l’intérieur des États-Unis au cours de la dernière décennie » pourraient avoir été induits par l’injection profonde d’eaux usées, d’après un autre article publié aussi par Science. Le plus important de ces séismes associés à l’activité industrielle est survenu en 2011 près de la ville de Prague, en Oklahoma. D’une magnitude égale à 5,7, il a été ressenti à 1 000 kilomètres de distance, a fait deux blessés, abîmé une route et détruit quatorze maisons.

 

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes