Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique et écologique.

Accueil > Articles divers : gaz et huile de schiste > USA : lʼaffaire des secrets de la fracturation hydraulique

USA : lʼaffaire des secrets de la fracturation hydraulique

mercredi 9 mai 2012

Traduction. Source : “ENews Park Forest “.

Les médecins, les scientifiques et les avocats soutiennent les journaux dans lʼaffaire des secrets de la fracturation hydraulique.

le lundi, 30 avril, 2012, Pittsburgh, Pennsylvanie, communiqué de presse., rubriques sciences et environnement.

Un groupe dépose au tribunal un dossier contenant les arguments selon lesquels le public, et les journalistes ont le droit dʼavoir les informations concernant les impacts sur la santé du fracking.

Au cours dʼun procès concernant les secrets de lʼindustrie du gaz, des médecins, des scientifiques , des chercheurs et des avocats donnent leur soutien aux journaux qui se battent pour avoir accès à des informations qui pourraient faire la lumière sur les impacts sur la santé de lʼexpansion de lʼindustrie du gaz, y compris le processus contreversé connu sous le nom de fracturation hydraulique ou fracking.

Les journaux ,Post-Gazette de Pittsburgh et le Observer-Reporter cherchent à faire annuler une ordonnance dʼun tribunal qui a mis sous scellés le rapport dʼune affaire au cours de laquelle une famille de Pennsylvanie a fait un procès à plusieurs compagnies concernant des impacts sur leur santé liés à la pollution de lʼair et de lʼeau causée par des opérations des installations de gaz naturel dans le voisinage. Ces compagnies se battent pour que ce rapport ne soit pas divulgué au public.

Représenté par la société de droit environnemental à but non lucratif Earthjustice, le groupe - Les médecins de Philadelphie pour la responsabilité sociale, les scientifiques et les ingénieurs pour lʼénergie saine, le Dr. Bernard D. Goldstein, le Dr. Walter Tsou, le Dr. Jerome Paulson, le Dr. William Rom, le Dr. Mehernosh P. Khan, la Dr. Sandra
Steingraber, la Dr. Simona Perry, le Dr. Robert Oswald, la Dr. Michelle Bamberger, Kathryn Vennie, et Earthworks - ont déposé aujourdʼhui un dossier “ amicus curiae” (dossier déposé par des personnes qui ne sont pas directement concernées, mais qui soutiennent un des partis ) pour soutenir les journaux. Les journaux ont également déposé des dossiers pour cette affaire aujourdʼhui.

Mathew Ger, juriste pour Earthjustice, qui a déposé le dossier pour le compte du groupe, dit :” Pour comprendre et prévenir tout risque pour la santé posé par lʼexpansion de lʼindustrie du gaz naturel, il faut que le public ait accès aux informations concernant lʼindustrie. Lʼindustrie du gaz devrait passer moins de temps à essayer de cacher des informations et plus de temps à divulguer des informations nécessaires à la compréhension des vrais risques posés par le fracking et le développement du gaz.”

Au départ, le procès a été fait à lʼindustrie du gaz par Stephanie et Chris Hallowich, qui, après avoir aménagé avec leur famille dans une ferme à Mount Pleasant dans la Pennsylvanie, se sont retrouvés entourés par lʼindustrie du gaz naturel en pleine expansion, avec des compagnies qui foraient des puits sur leurs terres et construisaient
des installations pour traiter le gaz à proximité. La santé des parents et des enfants sʼest rapidement dégradée et ils ont commencé à souffrir de maux de tête inexpliqués, de saignements de nez , des brûlures aux yeaux et des maux de gorge.

“Pour traiter des patients exposés à des toxines dues au développement du gaz, les médecins ont besoin dʼavoir accès à toute une série dʼinformations,” dit le Dr. Jerome Paulson, du Centre Pédiatrique National. “Lʼindustrie du gaz dispose dʼinformations qui
pourraient sʼavérer vitales pour la santé de nos patients et nous demandons au tribunal de les mettre à notre disposition.”

Après avoir essayé en vain de faire prendre en considération le problème par les régulateurs de lʼétat et les compagnies proches, la famille a intenté une action en justice, et finalement, est parvenue à un accord avec les compagnies et les Hallowich ont quitté leur maison. Une des conditions de lʼaccord imposée par les compagnies, cʼétait que les Hallowich sʼengagent légalement à ne rien divulguer. Ce genre de document sʼest avéré être la norme dans de telles poursuites judiciaires contre lʼindustrie du gaz......

Avant de signer cet accord, les Hallowich étaient des adversaires éloquents des abus de lʼindustrie du gaz. Mais, comme tant dʼautres, tenus par des engagements de non-divulgation imposés par les compagnies de gaz, la famille nʼa pas pu parler ouvertement de lʼaffaire depuis lʼaccord.

“ Les gens qui habitent dans des communautés où opère lʼindustrie du gaz ont une connaissance directe et importante des impacts de celle-ci. Mais très souvent ces gens sont réduits au silence par des engagements à ne rien divulguer imposés par lʼindustrie lors de procès ou au moment de signer des contrats pour les droits minéraux,” dit la Dr.Simona Perry, chercheuse à lʼInstitut Polytechnique Rensselaer. “au moment même où leurs voisins se débattent avec ces impacts, ils ne peuvent leur faire profiter de ce quʼils savent. Des communautés entières sont impactées à cause de cela.”

Ces engagements à ne rien divulguer ne sont quʼun seul exemple de la manie du secret qui caractérise cette lndustrie. Lʼindustrie a fait du lobbying pour obtenir des exemptions de certaines clauses de la loi sur lʼeau potable sans danger ( Safe Drinking Water Act ), des lois sur les procédures dʼurgence et sur le droit aux informations des communautés ( Emergency Planning et Community Right to know Acts ) et dʼautres lois fédérales présentant des conditions de divulgation publique importantes, et lʼindustrie a gagné.

Dans le Wyoming, lʼindustrie du gaz a combattu une loi de lʼétat qui exigeait quʼelle divulgue le nom des produits chimiques utilisés dans le fracking, en revendiquant le droit de tenir secret le nom de plus de cent produits chimiques.
Dans la Pennsylvanie,
lʼindustrie a fait du lobbying pour le projet de loi 13, qui , entre autres choses, cherche à limiter lʼinformation que les médecins peuvent communiquer à leurs collègues à propos de problèmes de santé liés aux activités de lʼindustrie du gaz.

“ Du Wyoming à la Pennsylvanie et du Colorado à la Louisiane, lʼindustrie se bat pour empêcher le public dʼavoir connaissance des secretstoxiques des forages et pour garder des exemptions spéciales par rapport aux lois qui protégent la santé publique et lʼenvironnement,” dit Bruce Balzel, juriste de lʼéquipe de “Earthworks”.

Les gens de lʼindustrie prétendent que ce quʼils font ne présente aucun risque, mais si cʼest le cas, pourquoi ont-ils tant de choses à cacher ? Nous avons lʼintention de le découvrir.”
Cette affaire a lieu au moment où le pays vit un essor des forages pour le gaz rendu
possible par le fracking. Avec cet essor, sont venues des histoires troublantes dʼeau
potable contaminée,dʼair pollué, de morts suspectes dʼanimaux, et de familles malades. Mais des échappatoires imposées par lʼindustrie dans les lois sur le libre accès à lʼnformation font quʼil est difficile pour les chercheurs dʼétudier les impacts sur la santé
et sur lʼenvironnement.

“Les scientifiques qui étudient les impacts sur la santé et lʼenvironnement du fracking et de lʼexpansion de lʼindustrie du gaz ont besoin de données pour faire leur travail,” dit Stan Scobie, Docteur de lʼUniversité, Directeur de recherches du groupe “”Médecins, Scientifiques et Ingénieurs pour une Energie dans risque”.Il se peut que lʼindustrie du gaz préfère que nous nʼayons pas les informations dont on a besoin, mais il est évident que le bien public a beaucoup plus dʼimportance que la préférence chez les gens de lʼindustrie pour que les choses restent secrètes.”

En général, dans des cas où des individus préfèrent que les détails de leurs accords sous scellés restent secrets, ils interviennent lors de toute tentative pour les rendre publics. Dans ce cas-ci, les Hallowich ne sont pas intervenus.

Ressources Supplémentaires :
Pour avoir une copie de lʼamicus curiae déposé aujourdʼhui, aller sur :
http://earthjustice.org/documents/legal-document/pdf/hallowich-appeal-amicus-brief

Pour voir un résumé dʼautres affaires judiciaires liées lʼArizona, le Colorado, la Louisianne, la Pennsylvanie, le Texas et la Virginie Occidentale, aller sur :
http://earthjustice.org/secrecyf

Maureen Johnson

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes