Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > Articles divers : hydrocarbures > TOTAL : n°1 de l’enfumage

TOTAL : n°1 de l’enfumage

samedi 9 mai 2020

TOTAL, LA NEUTRALITÉ CARBONE ET L’ENFUMAGE

Ceci est un résumé de l’article de Greenpeace

Total a annoncé ce mercredi 5 mai 2020 prendre de nouveaux engagements pour atteindre la neutralité carbone en 2050.

Mais lorsqu’on y regarde de plus près, ces engagements ne sont rien d’autre qu’un écran de fumée visant à préserver les objectifs financiers de l’entreprise et des dividendes pour les actionnaires.

Les engagements de Total prennent la forme d’une déclaration conjointe déposée avec un groupe d’investisseurs menés par BNP Paribas et Hermes EOS.

Pour rappel, il y a quelques semaines à peine, un groupe de 11 investisseurs, dont Meeschaert, Crédit Mutuel, Banque Postale, avaient d’ores et déjà déposé une résolution climat plus ambitieuse qui peut permettre à l’entreprise, si elle est adoptée, de s’aligner sur les objectifs de l’Accord de Paris.
Lire la résolution sur Greenpeace.fr

Alors pourquoi ce nouvel engagement, si ce n’est pour contrer et effacer la résolution déposée précédemment ?

 

Les engagements de Total décryptés par Greenpeace

- 1. Un objectif de neutralité carbone qui ne cible pas les activités (scope 3) les plus émettrices de gaz à effet de serre soit 90 % des émissions de gaz à effet de serre de l’entreprise.
Un vrai engagement climat aurait été de cibler les émissions carbone des trois scopes, comme cela a été proposé par le groupe de 11 investisseurs ayant déposé une résolution climat mi-avril.

- 2. Dans son deuxième engagement, Total vise bien la neutralité carbone des activités des trois scopes, sauf que… cela ne concerne que l’Europe.
Total se donne un permis de polluer dans le reste du monde : 60 % des émissions de Total se font hors Europe.

- 3. En se basant sur le calcul de l’intensité carbone, Total pourra continuer ses projets d’exploration d’hydrocarbures, en affichant une baisse de son intensité carbone alors que les émissions réelles de GES ne diminueront pas.

 

Une pure stratégie de communication

Ces trois engagements vont simplement permettre à l’entreprise de continuer à exploiter toujours plus d’hydrocarbures, en mettant en avant de fausses solutions comme la compensation carbone et la capture et le stockage de carbone. Pour rappel, il n’existe à ce jour aucune technologie permettant de capturer et stocker le carbone à l’échelle industrielle. La recherche en est à un stade embryonnaire et nous n’avons pas le temps d’attendre un quelconque miracle industriel.

L’urgence et la seule chose à faire pour s’aligner avec les objectifs de l’Accord de Paris, c’est initier sérieusement la transition énergétique, en fermant les vannes du pétrole et du gaz. Concrètement, cela signifie qu’il faut annuler tous les nouveaux projets d’exploration ou d’exploitation pétrolière ou gazière, pour préserver les emplois sur le long terme, plutôt que de se réveiller et pleurer en 2049.

Si l’entreprise souhaite réellement se transformer, les actionnaires doivent, lors de l’Assemblée générale du 29 mai, adopter la résolution déposée le 15 avril par un groupe d’investisseurs menés par Meeschaert. Lire la résolution sur Greenpeace.fr

Lire l’article sur Greenpeace.fr

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop Gaz de Schiste
47 rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
contact@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes