Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > Le Brésil refuse des forages offshore de Total

Le Brésil refuse des forages offshore de Total

dimanche 9 décembre 2018

LE BRÉSIL REFUSE DES FORAGES OFFSHORE DE TOTAL
À L’EMBOUCHURE DE L’AMAZONE

Le Brésil a refusé vendredi 7 décembre au groupe pétrolier français Total l’autorisation d’effectuer deux forages dans cinq secteurs de l’embouchure de l’Amazone, en déclarant que le plan présenté pat Total comportait des « problèmes techniques ».

« La licence environnementale pour l’Activité de forage maritime dans les blocs FZA-M-57, 86, 88, 125 et 127 de Foz de Amazonas a été refusée ce vendredi en raison d’un ensemble de problèmes techniques identifiés au cours du processus visant à l’obtention de la licence », a annoncé dans un communiqué l’agence de régulation environnementale brésilienne Ibama.

Le refus de cette licence avait été demandé en avril dernier par le parquet du Brésil et par des organisations de défense de l’environnement.

Total s’était associé en 2013 avec le britannique BP et le brésilien Petrobras pour acquérir des blocs d’exploration dans l’embouchure de l’Amazone et attendait d’obtenir le feu vert des autorités brésiliennes pour lancer les travaux d’exploration.

Ibama déclare dans son communiqué avoir détecté d’ »importantes incertitudes » dans le plan présenté par Total pour d’éventuelles situations d’urgence. L’agence brésilienne évoque « la possibilité d’une fuite de pétrole qui pourrait affecter les récifs coraliens présents dans la région et par extension la biodiversité marine ».

L’agence ajoute qu’elle a donné à Total E&P do Brasil, la branche brésilienne du groupe, toutes les « opportunités possibles » pour « qu’elle complète et éclaircisse les problèmes techniques » qui ont été relevés. Elle indique avoir informé vendredi Total de sa décision.

La proximité et la similitude d’autres formations récifales dans le périmètre de Guyane maritime interpelle ! Les forages de 2012/13 auraient-ils porté atteinte à ces écosystèmes ?
Total a annoncé commencer ses forages en Amazonie française à la fin décembre ! Lire l’article à ce sujet

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
contact@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes