Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique et écologique.

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > NON au pipeline de Standing Rock - Dakota

NON au pipeline de Standing Rock - Dakota

lundi 5 décembre 2016

LA LUTTE CONTRE UN PIPELINE
AU SACRED STONE CAMP DE STANDING ROCK - DAKOTA

Des milliers d’Amérindiens et sympathisants sont rassemblés au Sacred Stone Camp sur les terres de la Réserve Sioux de Standing Rock dans le Dakota afin de s’opposer au « serpent noir », un pipeline qui est une importante menace pour la qualité de l’eau du bassin qui alimente la Réserve et qui a déjà détruit plusieurs sites sacrés de la tribu.

Ce pipeline de 1890 km doit transporter le pétrole de schiste extrait dans le Dakota du Nord vers les côtes Est et Sud des États-Unis et, au-delà, vers d’autres marchés.

"Le Corps des ingénieurs de l’armée américaine n’approuvera pas les permis nécessaires à la construction de l’oléoduc Dakota Access
l’administration fédérale doit en modifier le tracé du pipeline.
Une étude d’impact environnemental étudiera la possibilité pour l’oléoduc de passer sous le Missouri.

« C’est une victoire pour nous, mais le combat n’est pas terminé », ont affirmé en réponse un regroupement de plusieurs organisations autochtones américaines. L’armée n’a en effet pas déclaré vouloir stopper définitivement la construction du « serpent noir ». Changer son tracé lui permettrait tout de même de traverser le Missouri et représenterait d’importants risques environnementaux et sanitaires.

De son côté, l’entreprise Energy Transfer Partners a dénoncé une « action politique » de l’administration Obama. Dans un communiqué publié dimanche, elle s’annonce être toujours « entièrement engagée à terminer ce projet vital et espère achever la construction du pipeline sans changement de tracé au niveau du lac Oahe. Rien que l’administration ait pu faire aujourd’hui ne change cela. »

Le combat n’est donc certainement pas terminé

Les violences des forces de l’ordre envers les opposants sont fréquentes. Un expert des droits de l’homme des Nations unies a accusé les forces de sécurité américaines d’avoir recours à une force excessive contre les manifestants qui tentent d’arrêter un projet de pipeline qui traverse des terres consacrées aux populations autochtones.

Il n’est plus possible de tolérer la promotion des intérêts des sociétés pétrolières et des banques (*) par le mensonge et les violences disproportionnées des forces de l’ordre.
Ici et ailleurs, nôtre défi commun est de protéger les habitants, leur santé, leur éco omie et leur environnement dont l’eau.
Un appel mondial de soutien est lancé afin de protégez l’espace vital de Standing Rock Sioux MAINTENANT car demain sera trop tard.

(*) Selon Bastamag, les chiffres compilés par l’ONG Food and Water Watch montrent que les banques françaises Crédit Agricole, Natixis et Société Générale sont engagées dans le projet du Dakota Access Pipeline par des prêts à hauteur de 2,5 milliards de dollars.

Pour suivre l’évolution de la situation :
- La page Facebook de Sacred Stone Camp (avec des vidéos en direct)
- Le site internet de Sacred Stone Camp
- La page Facebook de Josh Fox


La lutte au Sacred Stone Camp de Standing Rock - Dakota

Ce qui se passe au Sacred Stone Camp est des plus intéressant et instructif en ce qui concerne la lutte, sur le terrain, face aux pétroliers.

Il y a trois mois, quelques centaines de membres des tribus Sioux sont venues défendre leur terre face à l’avancée du pipeline Nord Dakota.

Leur lutte était annoncée non violente et l’est restée malgré les violences des forces de l’ordre, les arrestations, les blessés ...

Ces violences policières ont indigné la population américaine et de nombreuses personnes, parmi lesquelles des personnalités, sont venues soutenir les manifestants.

Aujourd’hui, malgré le froid et la neige, c’est un village de toile de plus de 10 000 personnes qui s’est formé à Sacred Stone.

Cette mobilisation a été possible grâce à la gestion de la communication (principalement sur les réseaux sociaux).

Pour mener cette lutte, les manifestants utilisent tous les moyens actuels pour faire face aux forces de l’ordre.
Un de leurs outils est le drone. Les drones sont utiliser pour survoler les forces de l’ordre et se renseigner sur leurs déplacements (quelques drones ont été abattus par les militaires) et pour réaliser des vidéos de communication.


 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes