Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > En Californie un juge bloque une exploitation pétrolière

En Californie un juge bloque une exploitation pétrolière

samedi 10 septembre 2016

EN CALIFORNIE UN JUGE BLOQUE UNE EXPLOITATION PÉTROLIÈRE UTILISANT LE FRACKING

Un juge fédéral a empéché le Bureau of Land Management des Etats-Unis d’ouvrir plus de 1 million d’acres en Californie centrale au forage pétrolier parce que l’agence n’a pas étudié correctement les dangers potentiels de la fracturation hydraulique.

Le juge de district américain Michael Fitzgerald accède à la demnde des écologistes qui ont fait valoir que le bureau aurait dû aborder les impacts possibles de la fracturation hydraulique dans une déclaration d’impact environnemental émis dans le cadre du processus formel d’ouvrir les terres publiques au forage.

Au lieu de cela, selon le juge, la déclaration d’impact de 1073 page ne mentionne le fracking que trois fois et n’a jamais mentionné la pratique controversée en profondeur.

Il a ordonné au bureau de préparer une déclaration d’impact supplémentaire qui comprend la fracturation hydraulique avant que le bureau n’aille vers l’avant sur le développement du pétrole et du gaz dans la région, qui comprend les propriétés fédérales à Fresno, Kern, Kings, Madera, San Luis Obispo, Santa Barbara, Tulare et Ventura comtés.

Les écologistes qui considèrent fracturation comme une menace pour l’approvisionnement en eau souterraine tendues de la Californie ont salué la décision.

"L’administration Obama doit faire passer le message aux compagnies pétrolières et mettre fin à cette course imprudente aux enchères au large de nos terres publiques », a déclaré Brendan Cummings, directeur de la conservation du Centre pour la diversité biologique, l’un des deux groupes environnementaux qui ont poursuivi le bureau. "Comme la Californie lutte contre la sécheresse et le changement climatique, nous devons mettre fin à la fracturation et laisser cette huile sale dans le sol."

Une porte-parole du bureau n’a pas pu être joint pour un commentaire.

La fracturation hydraulique utilise un mélange à haute pression d’eau, de sable et de produits chimiques pour casser les roches souterraines, libérant l’huile ou de gaz naturel. Combiné avec le forage horizontal, le fracking a créé un boom de la production de pétrole et de gaz des Etats-Unis, qui a contribué à faire baisser les prix du pétrole dans le monde entier. Mais des questions sur ses effets environnementaux ont miné la pratique depuis des années, alors même que l’industrie pétrolière et ses partisans politiques insistent la pratique est sans danger.

Fitzgerald a noté dans sa décision que par la propre estimation du bureau, le fracking serait probablement utilisé dans 25 pour cent des puits forés dans la région.
Le juge a écrit qu’en outre le bureau avait commandé en 2014 une enquête du Conseil de la Californie sur la science et la technologie à propos de la recherche sur les dangers potentiels de la fracturation. _ Et pourtant, la déclaration d’impact environnemental du bureau a évité d’aborder le sujet en détail.

Fitzgerald a écrit encore : "Pour être clair, l’acte de mise en service du rapport CCST lui-même ne satisfait pas aux obligations du Bureau de prendre un« regard dur »sur les effets potentiellement négatifs de la fracturation hydraulique".

Lire l’article en anglais sur sfgate.com

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes