Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > Des responsables de la banque du Vatican liées aux combustibles (...)

Des responsables de la banque du Vatican liées aux combustibles fossiles

vendredi 22 juillet 2016

DES RESPONSABLES DE LA BANQUE DU VATICAN
LIÉES AUX COMBUSTIBLES FOSSILES

Selon une enquête d’Energydesk, des membres du conseil d’administration de la Banque du Vatican ont des liens financiers avec l’industrie des combustibles fossiles, dont le cas rapporté de celui ayant fait un don à une organisation climato-sceptique.

Les infos sont sorties avec le trouble apparu après que deux membres du conseil d’administration ont démissionné de façon inattendue en mai, en invoquant des préoccupations sur la façon dont la Banque a été gérée.

Alors que le pape François s’est lui-même positionné contre l’industrie des combustibles fossiles, notre enquête a révélé que deux membres du conseil d’administration de la banque ont des rôles de direction dans des entreprises qui opérent dans le secteur de l’énergie ou qui y ont investis des millions de livres, y compris dans les géants du pétrole Shell et Exxon.

LES CLIMATO-SCEPTIQUES

Selon l’analyse de Bloomberg, sir Michael Hintze, membre du conseil de la Banque du Vatican est le directeur général de fonds de couverture privée basée aux iles Cayman qui détient 8.3m $ de valeur de stocks dans les sociétés d’énergie, y compris 1,7 million $ dans le géant du fracking, Devon Energy et Anadarko Petroleum.

Hintze a également été chef de la direction et gestionnaire de portefeuille de CQS Rig Finances avant que cette société ne soit liquidée en 2014. Lancé par CQS Cayman, CQS Rig Finance a construit et entretenu les plates-formes pétrolières et gazières, ainsi que d’autres équipements utilisés par l’industrie du pétrole et du gaz.

Le gestionnaire de fonds de couverture d’origine australienne est également administrateur du groupe de réflexion de droite l’Institut des affaires économiques, soutien des climato-sceptiques et Hintz est censément un bailleur de fonds majeur du groupe de pression climato-sceptique de Nigel Lawson Global Fondation Politique Réchauffement (GWPF).

En 2012, le Guardian a obtenu des courriels montrant Hintze soutenant la fondation. Hintze a échoué à répondre aux demandes de Energydesk de clarifier sa relation avec GWPF et de discuter les avoirs de CQS dans le secteur de l’énergie.

GWPF A FORTEMENT CRITIQUÉ L’ENCYCLIQUE CLIMATIQUE DU PAPE QUAND IL A ÉTÉ PUBLIÉ L’AN DERNIER.
Le groupe a écrit dans un communiqué de presse : « le Vatican est égaré par ses conseillers par des déclarations sur les changements climatiques qui sont scientifiquement défaut et éthiquement douteuse."

Hintze est aussi un donateur important du Parti conservateur et a soutenu la campagne pour que la Grande-Bretagne quitte l’Union européenne, faisant un don de £ 100,000 au groupe "Quitter l’Europe" la veille du jour où les Britanniques sont allés aux urnes.

UN AUTRE MEMBRE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA BANQUE DU VATICAN A AUSSI DES LIENS AVEC LE SECTEUR DE L’ÉNERGIE.
Jean-Baptiste Douvillen président du conseil d’administration de Franssu, conseille deux fonds qui détiennent ensemble des actions valant des centaines de millions de dollars dans des sociétés pétrolières et gazières.

Un des fonds, Carmignac Gestion, détient des stocks d’une valeur de 675.2m $ dans la compagnie américaine Anadarko Petroleum. L’entreprise a été obligée de payer 5,1 milliards $ pour régler une affaire de dommages environnementaux causés par l’une de ses filiales en 2014. Carmignac Gestion détient également des actions dans Shell et Exxon.

Le banquier allemand Clemens Boersig, qui a quitté son poste à la banque en mai dernier, a reçu 218.000 $ pour son rôle dans le conseil d’administration de la société de gaz Linde AG l’année dernière et reste au conseil de surveillance de l’entreprise.

L’entreprise, qui se spécialise dans les produits chimiques industriels, les soins de santé et de l’ingénierie est impliqué dans des projets de gazéification du charbon en Inde et a récemment montré un intérêt pour l’industrie pétrochimique iranienne en plein essor, assister à un événement à Téhéran avant Noël. Linde est non seulement intéressé par les combustibles fossiles et le dos "de l’économie de l’hydrogène », un remplacement possible pour le pétrole.

Douville de Franssu, Hintze et Boersig ont tous été nommés au conseil d’administration de la banque de Surintendance, qui dirige ses politiques et de la stratégie d’investissement, en Juillet 2014 comme partie d’un effort visant à réformer l’institution.

Mauricio Larraín, ancien ambassadeur des États-Unis à la Cité du Vatican Mary Ann Glendon et Alfred Xuereb, le secrétaire sans droit de vote, le représentant de l’église sur le conseil ont été nommés au conseil d’administration de la banque en même temps que Carlo Salvatori a quitté son poste, ainsi que Boersig, en mai.

Les membres du conseil d’administration de la Banque du Vatican jouissent d’un mandat de cinq ans, mais Boersig et Salvatori ont choisi de quitter leur poste au début. À l’époque, Reuters a rapporté que les deux hommes ont été frustrés par la lenteur du changement dans l’établissement.

 

« Le changement climatique est un problème qui ne peut plus être laissée à une future génération" - Pape François, en Septembre 2015 dans l’Encyclique Climatique

Dans son encyclique l’an dernier, le Pape François a déclaré que la destruction du monde naturel pour le propre bénéfice de l’homme était un « péché » contre Dieu et les générations futures.

Les groupes et militants, comme 350.org et Naomi Klein, ont appelé la Banque du Vatican à se mettre en cohérence avec le message du pape sur le changement climatique et à céder leurs actifs dans les entreprises du pétrole et du charbon.

Max Hohenberg, porte-parole de la Banque du Vatican, a précédemment déclaré au Guardian : "il n’y a vraiment pas grand-chose à céder". Il est rapporté que 95% des actifs de la banque sont à égalité dans les obligations d’État. On estime que la banque dispose de 6 milliards d’euros sous gestion.

Aucun des membres du conseil d’administration en vedette dans cette histoire n’a répondu aux demandes de commentaires envoyés par Energydesk.
La Banque du Vatican a refusé de commenter nos résultats.

Lire en anglais l’article de Joe Sandler Clarke sur energydesk.greenpeace.org

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes