Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique et écologique.

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > Californie : état d’urgence après une importante fuite de méthane

Californie : état d’urgence après une importante fuite de méthane

jeudi 14 janvier 2016

CALIFORNIE : ÉTAT D’URGENCE
APRÈS UNE IMPORTANTE FUITE DE MÉTHANE

Le gouverneur de Californie a déclaré l’Etat d’urgence autour de Los Angeles à cause d’une fuite de méthane massive que les experts qualifient de catastrophe écologique majeure. - AFP

Des milliers de résidents ont dû être évacués en raison d’une importante fuite sur un puits de méthane, qui aura des conséquences écologiques dramatiques.
C’est une catastrophe écologique majeure et invisible qui vient de toucher la Californie. Une importante fuite de méthane a conduit le gouverneur de cet état de l’Ouest américain à déclarer l’état d’urgence autour de Los Angeles, mercredi 6 janvier, alors que des milliers de résidents ont été contraints d’évacuer leur domicile.

Les conséquences écologiques de cette fuite sont « incomparable, catastrophique » explique Stephanie Pincetl, professeure de sciences environnementales. Le méthane est en effet un gaz à effet de serre « 80 fois plus puissant que le Co2 à l’échelle de 20 ans, et qui agit beaucoup plus rapidement », ajoute-t-elle. La promulgation de l’état d’urgence permet de mobiliser l’ensemble des agences gouvernementales de l’Etat pour venir en aide à la population des environs de Porter Ranch, une banlieue de Los Angeles où un puits de méthane fuit depuis déjà plusieurs mois.

Plusieurs milliers d’habitants ont d’ores et déjà été relogés par la compagnie de distribution gazière Socal Gas et plusieurs milliers d’autres ont demandé à l’être. A cause de la fuite de méthane et notamment d’additifs nauséabonds destinés à signaler les fuites de méthane, gaz inodore, beaucoup d’habitants des environs ont souffert de nausées, saignements de nez et maux de tête.

Une augmentation du gaz à effet de serre de 25%
Kristine Lloyd, porte-parole de Southern California Gas Company (SoCalGas), a déclaré que tout était mis en oeuvre pour réparer la fuite, qui selon les autorités dégage entre 30.000 et 58.000 kilogrammes par heure de méthane dans l’air. C’est « l’équivalent de 3/4 des émissions de toutes les raffineries de pétrole de la Californie en un an », souligne Kristine Pincetl.

Même si les autorités affirment que la fuite depuis le site d’Aliso Canyon de Socal Gas ne pose pas de danger sérieux pour la santé des riverains, l’impact environnemental pourrait être dévastateur.
L’autorité de la qualité de l’air en Californie estime que la fuite est si massive qu’elle augmente la production de gaz à effet de serre pour toute la Côte est de 25%. Mais les autorités se refusent pour l’instant à évaluer les dégâts et attendent l’arrêt de la fuite pour les chiffrer.

La fuite, à plus de 2.400 mètres de profondeur dans un puits gazier, a été détectée le 23 octobre par des employés de Socal Gas. L’incident de Porter Ranch « montre la vulnérabilité » d’infrastructure datées, estime Stephanie Pincetl, professeure de sciences environnementales à l’université UCLA.

Les réparations prendront plusieurs mois
SoCalGas estime que la fuite ne sera pas réparée avant février ou mars. D’ordinaire les fuites ne nécessitent que quelques jours de travaux, mais ce cas de figure est bien plus complexe puisque le gaz s’échappe non seulement du puits mais aussi des sols et des roches alentours.
Ce réservoir de gas est en outre l’un des plus gros du pays et le puits exploité est vieux de 61 ans. D’après le « Los Angeles Times » ,les ingénieurs pensent qu’une fuite s’est produite dans le pipeline conduisant le gas. Celui-ci est entouré d’un tuyau en béton, dans lequel le gas s’est donc diffusé pour aller ensuite se répandre dans les sols.
Pour réparer cette fuite, les ingénieurs vont devoir creuser deux puits qui viendraient intercepter le gas en amont de la fuite, à quelques 1.200 mètres de profondeur. Des travaux qui vont nécessiter plusieurs mois.

Lire l’article sur Les Echos
Lire un autre article sur Le Monde


Eris Bockovich : Porter Ranch Gas Leak is Worst Environmental Disaster Since BP Oil Spill ( Erin Brockovich :
La Fuite de Gaz à Porter Ranch est le Pire Désastre Environnemental Depuis la Marée Noire de BP .

Source : Ecowatch, le 22 décembre, 2015
Article par : Erin Brockovich
Traduction : Maureen johnson

Depuis le mois d’octobre, les habitants de Porter Ranch en Californie sont exposés à des polluants dangereux provenant d’une énorme fuite de gaz naturel qui continue à se disperser dans l’atmosphère, provoquant la catastrophe la plus terrible depuis la marée noire de BP en 2010.

Après seulement une semaine passée à rendre visite à des familles à Porter Ranch, je souffre déjà des maux de tête, des nausées et de la congestion qui ont tourmenté cette communauté, vivant au centre d’un des désastres environnementaux les plus importants de l’histoire récente.

La compagnie Southern California Gas Co. ou SoCalGas n’a, à vrai dire, attaché aucune importance à l’impact sur les victimes et a, au contraire, aggravé leurs souffrances. La compagnie a refusé de rendre publiques des données sur la qualité de l’air que l’on pourrait utiliser pour protéger les habitants, a agi de sorte que le relogement a été très difficile et a foncé avec son projet d’agrandir ses installations avant même que la fuite n’ait été contenue.

On ne peut exagérer l’énormité de la fuite de gaz dans l’Aliso Canyon. Le gaz s ‘échappe d’un tuyau cassé plus de 8000 pieds ( env. 2700m) sous la terre et n’a pas l’air de vouloir s’arrêter. Comme la pression du poids sur le tuyau fait se diffuser le gaz, celui-ci continue à se diffuser sur une superficie de plus en plus grande. D’après des tests effectués en novembre par le California Air Resources Board ( service chargé de surveiller la qualité de l’air) 50 000 kilos de gaz s’échappent du tuyau par heure- l’équivalent de la puissance d’une éruption volcanique.

A ce rythme-là, en un seul mois, on estime que la fuite aura été responsable d’un quart des émissions totales de méthane dans l’état de Californie.

Pas étonnant, donc, que les habitants ici se sentent mal. Si moi, je peux m’échapper et rentrer chez moi pour me remettre de mes symptômes, ces gens-là se réveillent tous les jours et retrouvent des conditions qui provoquent des vomissements, des saignements de nez et des problèmes respiratoires graves. Et personne ne sait vraiment quels seront les effets secondaires possibles du benzène et du radon, substances cancérigènes qui se trouvent généralement dans le gaz naturel, sur le long terme.

C’est à cause de cet environnement dangereux que, la semaine dernière, (les responsables du) secteur scolaire unifié de Los Angeles ont voté à l’unanimité la fermeture de deux écoles à Porter Ranch et le déménagement des quelque 1 900 élèves et enseignants pour assurer leur sécurité.

La façon dont SoCalGas a réagi devant ce désastre est presque aussi alarmante que l’impact sur la communauté.

La compagnie a un peu aidé pour le relogement des habitants de la zone impactée, mais les efforts faits ont été très insuffisants. On a dit aux gens qu’il leur faudra patienter, qu’ils sont 300ième dans la file d’attente, et qu’ils ne pourront pas être relogés avant Noël. De nombreux habitants n’ont tout simplement pas les moyens de se payer l’hôtel ou un appartement tout en réglant les frais domestiques. SoCalGas ne sait même pas exactement combien de temps il faudra pour réparer la fuite, mais le PDG de la compagnie a dit qu’il faudra au moins encore trois ou quatre mois. Chose bizarre, malgré cet aveu, SoCalGas ne propose que trois mois de relogement à ceux qui ont la chance de recevoir une réponse à leur appel téléphonique.

La compagnie a également refusé de rendre publics les résultats de contrôles de la qualité de l’air qu’elle a effectués dans la communauté, malgré de nombreuse requêtes du public. La compagnie refuse de livrer des informations vitales sur la composition de l’air – information cruciale pour les milliers d’habitants qui veulent comprendre pourquoi ils sont si malades. C’est la raison pour laquelle j’ai fait la distribution de boîtes dont nous espérons qu’elles nous permettront de vérifier la toxicité de l’air de façon indépendante.

Et pendant que Porter Ranch continue à souffrir, SoCalGas continue à faire avancer son projet d’étendre ses installations à Aliso Canyon, bien que la compagnie n’ait encore aucune idée de la façon dont la fuite a commencé et ne sait pas trop comment la réparer. La compagnie n’a même pas mis en place des projets de gestion des risques ou d’intervention d’urgence pour le cas où il y aurait une autre fuite.

Voilà pourquoi je travaille avec le cabinet de juristes Weitz et Luxenberg pour que l’on fasse justice à Porter Ranch, pour que SoCalGas soit reconnue responsable des dommages physiques et émotionnels qu’elle a causés et pour faire en sorte que de tels incidents ne se produisent jamais plus.

La situation à laquelle sont confrontés les habitants de Porter Ranch aujourd’hui est inacceptable. Il est temps que SoCalGas le reconnaisse, rassemble toutes les ressources nécessaires pour aider tous les habitants immédiatement et fournisse des réponses à propos des impacts sanitaires sur les habitants , qui souffrent depuis trop longtemps.


 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes