Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > Les collectifs français et européens > Lettre commune des collectifs du Nord/Pas-de-Calais, Lorraine-Alsace, Jura (...)

Lettre commune des collectifs du Nord/Pas-de-Calais, Lorraine-Alsace, Jura et Gardanne contre l’exploration pour les gaz de couche

mardi 10 février 2015

LETTRE COMMUNE DES COLLECTIFS DU NORD/PAS-DE-CALAIS, LORRAINE-ALSACE, JURA ET GARDANNE CONTRE L’EXPLORATION POUR LES GAZ DE COUCHE

Alors que l’entreprise EGL prend différentes initiatives pour explorer le sous-sol français, à la recherche de gaz de couche, partout les citoyens se mobilisent. L’opacité qui entoure ces activités technologiques, la pollution des nappes phréatiques et de l’air potentiellement attachée à cette industrie et les émissions dans l’atmosphère de méthane -puissant gaz à effet de serre- sont autant de facteurs d’alerte pour les opposants à ces projets.

- Situation en Lorraine
EGL est titulaire de 3 permis : Bleue Lorraine, Bleue Lorraine Nord et Bleue Lorraine Sud. Seul le premier a donné lieu à autorisation de forages, sur quatre sites ; les forages ont déjà démarré à Tritteling (depuis mars 2013) et à Pontpierre, deux autres sont prévus à Loupershouse et Freybouse. Un quatrième permis (dit des Trois-Evêchés) est en demande par la même société.
Sur le forage de Tritteling, la foreuse est restée en place 350 jours au lieu des 35 à 45 jours prévus, une première panne qui a duré 3 semaines (oct/nov 2013), a généré le passage de centaines de citernes par le village, (convoyage "d’eaux industrielles"), la seconde (9 sept 2014, durée d’une semaine) a donné lieu à "infos communales" de 3 lignes. Aucune information sur les pannes du 17 octobre (1 semaine) et du 1er décembre (quelques jours).

- Situation dans le Jura
EGL a basé sa demande sur les recherches faites dans les années 1950. Des forages ont alors été effectués, permettant de trouver des couches imperméables de ...1m d’épaisseur ! Du reste, à l’époque et avec les moyens existants, il y a systématiquement eu de l’eau dans le gaz ! Depuis 2007, EGL est titulaire du permis dit de "Lons-le-Saunier" pour de la recherche de gaz en couche de charbon. La compagnie a demandé une prolongation pour 5 ans sur la moitié de la surface initiale.
Nous sommes donc toujours dans l’attente d’une décision définitive...

- Situation à Gardanne
Le premier PERH est clos mais une demande de renouvellement a été faite, actuellement en cours d’instruction. Aucun travail sur le terrain n’a été entrepris au cours de la période du premier permis de recherche. Donc aucun forage en cours.
Les habitants de GARDANNE et du PAYS D’AIX sont très inquiets car l’ex bassin minier est devenu le terrain de jeu et d’expérimentation des multinationales : (incinérateur biomasse, gaz de charbon… et boues rouges) Ils sont inquiets pour leur environnement et leur santé.

- Situation dans le Nord /Pas-de-Calais
La société Gazonor détient deux permis de recherche. Cette société exploite déjà le gaz de mine sur sa concession historique. Gazonor affiche ses objectifs : étendre la concession aux deux permis pour exploiter le gaz de couche, gaz qui alimenterait de petites unités de production d’électricité réparties sur tout ce territoire.
La société EGL réalisera les deux forages d’exploration déjà autorisés à Avion et Divion. La société EGL a pourtant largement montré en Lorraine son incapacité à obtenir des résultats et son opacité en termes de gestion des incidents et accidents, sur le forage de Tritteling.
Aussi, nous refusons de voir EGL venir jouer à l’apprenti-sorcier dans notre région où la géologie lui est moins favorable qu’en Lorraine (couches de charbon beaucoup plus fines, terrains très plissés...) et où l’exploitation du charbon a déjà laissé des cicatrices indélébiles.
Nous ne comprenons pas le soutien de nombreux élus locaux à cette exploitation polluante et nous affirmons notre opposition aux conclusions de la mission régionale qui -après un simulacre de concertation- préconise la relance de l’activité gazière, notamment sous prétexte de créations importantes d’emplois.

L’extraction du gaz de couche ne sera, même en cas de succès, que de courte durée ; il est du devoir de tous les citoyens et de leur gouvernement de développer des solutions à long terme, évitant la catastrophe du changement climatique qui nous concerne déjà tous, et, de ne pas céder aux lobbies pétroliers pour qui ne comptent que les profits immédiats.
En novembre 2014, le dernier rapport du GIEC (groupe d’experts indépendants sur le climat) était plus alarmant encore que le précédent, avec des prévisions de dépassement des 2°C de réchauffement de la planète en 25 ans si nous continuons dans cette voie d’ébriété énergétique. Les phénomènes extrêmes et violents sont déjà perceptibles : inondations dans le sud de la France, montées des eaux, ouragans violents qui se succèdent sur la planète. Les scientifiques s’accordent sur le fait qu’il faudrait laisser sous terre deux tiers des hydrocarbures déjà connus ; l’heure n’est donc plus à forer pour en découvrir d’autres.

Les collectifs réaffirment donc leur opposition à ces forages de recherches sur le gaz de couche.
Ni ici ni ailleurs, ni aujourd’hui ni demain.

Contacts :
Christine Poilly : poilly.christine@gmx.fr - Tel. 06 21 68 30 87
Pierre Rose : prose62490@gmail.com - Tel. 06 14 55 09 12
Richard Przybylski : gazhouille62@orange.fr - Tel. 06 71 81 14 11


Note du Volletif 07 SGHDS
Lire l’article sur les gaz de houille


 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes